Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » La musique peut-elle aider bĂ©bĂ© Ă  apprendre Ă  parler ?

La musique peut-elle aider bébé à apprendre à parler ?

En rĂšgle gĂ©nĂ©rale, un bĂ©bĂ© commence Ă  bien parler et faire des phrases Ă  partir de l’ñge de 18 mois. Mais il pourrait commencer l’apprentissage du langage bien avant ! Comment ? GrĂące Ă  la musique. C’est du moins ce que rĂ©vĂšle une Ă©tude amĂ©ricaine publiĂ©e lundi 25 avril 2016 dans les Comptes-rendus de l’AcadĂ©mie amĂ©ricaine des sciences (PNAS).

Pour parvenir Ă  cette conclusion, les experts, issus de l’Institut de l’apprentissage et des sciences du cerveau (I-LABS) Ă  l’UniversitĂ© de Washington aux États-Unis ont analysĂ© deux groupes de bĂ©bĂ©s. Dans le premier groupe, il y avait 20 bĂ©bĂ©s ĂągĂ©s de 9 mois placĂ©s dans un laboratoire, qui apprenaient Ă  battre la musique qu’ils entendaient sur un tambour de leur taille. Dans l’autre groupe, on pouvait voir 19 nourrissons du mĂȘme Ăąge qui, quant Ă  eux, jouaient avec des petites voitures ou des petits cubes.

Une expĂ©rience qui n’avait jamais Ă©tĂ© testĂ©e sur des bĂ©bĂ©s aussi jeunes

RĂ©sultats ? Dans le cerveau des chĂ©rubins du premier groupe, les chercheurs ont vu qu’il y avait une plus grande activitĂ© dans les rĂ©gions pour dĂ©tecter les traits vocaux et musicaux et qui aident alors pour apprendre Ă  parler. InterviewĂ©e par l’universitĂ© de Washington, Christina Zhao, une chercheuse Ă  l’Institut de l’apprentissage et des sciences du cerveau (I-LABS) a dĂ©clarĂ© : « Notre Ă©tude est la premiĂšre menĂ©e avec de trĂšs jeunes enfants qui suggĂšre que le fait d’ĂȘtre exposĂ© Ă  des rythmes musicaux tĂŽt peut aussi amĂ©liorer la capacitĂ© Ă  dĂ©tecter les rythmes dans le langage et aussi Ă  les anticiper. »

Quand on commence Ă  apprendre Ă  bĂ©bĂ© Ă  parler, il est important qu’il sache reconnaĂźtre les sons comme ceux des animaux (la vache fait meuh, le chien fait ouaf-ouaf, le chat fait miaou, etc
) mais aussi les rythmes et ainsi savoir les anticiper, comme connaĂźtre une musique par cƓur en soi. Et selon Christina Zhao, la perception sonore « est une aptitude cognitive importante » et « le fait de l’amĂ©liorer tĂŽt dans la vie paraĂźt avoir des effets durables sur l’apprentissage. »


Plusieurs sessions afin de voir la progression

Durant un mois, les bĂ©bĂ©s du premier groupe, accompagnĂ©s de leurs parents, se sont rendus au laboratoire pour douze sessions de quinze minutes Ă  chaque fois. Ils devaient alors continuer de battre le rythme de la musique pour enfants qu’ils entendaient, Ă  trois temps (comme une valse).

Une semaine aprĂšs la fin de ces sessions, les bĂ©bĂ©s des deux groupes ont subi un scanner afin de bien dĂ©terminer quelles parties du cerveau Ă©taient mises Ă  contribution durant cette expĂ©rience. RĂ©sultats ? Les bĂ©bĂ©s du premier groupe ont eu des rĂ©actions cĂ©rĂ©brales plus fortes que les enfants du second groupe qui jouaient. Ce qui montre alors que la musique aide Ă  l’attention et Ă  la concentration. La clef pour mieux apprendre Ă  parler ?


À lire absolument