Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » La gĂ©nĂ©tique pourrait ĂȘtre liĂ©e aux risques de mort subite du nourrisson

La gĂ©nĂ©tique pourrait ĂȘtre liĂ©e aux risques de mort subite du nourrisson

C’est la prestigieuse revue scientifique the Lancet qui a publiĂ© les rĂ©sultats d’une recherche sur la mort subite du nourrisson. Actuellement, on ne connaĂźt pas les causes de la mort subite du nourrisson, alors les chercheurs se sont intĂ©ressĂ©s Ă  l’implication du facteur gĂ©nĂ©tique. Une mutation d’un gĂšne pourrait augmenter le risque de mort subite du nourrisson. Ces rĂ©sultats doivent encore ĂȘtre confirmĂ©s et en attendant d’autres avancĂ©es, les recommandations sont indispensables car elles ont montrĂ© leur efficacitĂ© pour limiter au maximum le risque de mort subite du nourrisson.

Mort subite du nourrisson, qu’est ce que c’est ?

RebaptisĂ©e mort inattendue du nourrisson, il s’agit du dĂ©cĂšs d’un bĂ©bĂ© dans son sommeil, sans qu’il n’y ait d’explications. La mort subite du nourrisson touche surtout les bĂ©bĂ©s de moins de 6 mois. Si avant les annĂ©es 90, le nombre de victimes Ă©tait plus Ă©levĂ© c’est qu’un ensemble de recommandations a permis de diminuer efficacement le nombre de morts inexpliquĂ©es du nourrisson. Mais actuellement, les mĂ©decins et scientifiques ne connaissent toujours pas les causes prĂ©cises de la mort subite du nourrisson.

Qu’est ce que les chercheurs ont trouvé ?

L’étude menĂ©e semble montrer un lien entre une mutation gĂ©nĂ©tique rare et la survenue de la mort subite du nourrisson. En effet, la mutation du gĂšne SNC4 est une mutation trĂšs rare qui se produit chez moins de 5 personnes sur 100 000 dans la population. Ce gĂšne est impliquĂ© dans le contrĂŽle de la contraction des muscles respiratoires. Quand celui-ci est touchĂ©, cela peut provoquer des problĂšmes de santĂ© comme une myotonie ou une paralysie pĂ©riodique. Les chercheurs ont constatĂ© que cette mutation Ă©tait surreprĂ©sentĂ©e chez les bĂ©bĂ©s ayant Ă©tĂ© touchĂ©s par la mort subite du nourrisson. Sans tirer de conclusions, les auteurs suggĂšrent que cette mutation pourrait reprĂ©senter un facteur de risque de mort subite du nourrisson. Les auteurs rappellent Ă©galement l’importance des recommandations pour rĂ©duire les risques de mort subite du nourrisson.

Quelles sont les recommandations ?

Mises en place dans les annĂ©es 90, les recommandations pour Ă©viter la mort subite du nourrisson ont permis de faire chuter le nombre de bĂ©bĂ©s touchĂ©s. Il faut tout d’abord coucher bĂ©bĂ© sur le dos et ne pas mettre de peluches dans son lit. La literie de bĂ©bĂ© doit ĂȘtre adaptĂ©e (matelas ferme et drap). On ne doit pas mettre d’oreillers, de couvertures ou de couettes pour Ă©viter l’hyperthermie, il vaut mieux alors choisir une turbulette plus sĂ©curisante. La chambre de bĂ©bĂ© doit ĂȘtre chauffĂ©e aux alentours de 18 °C/20°C et l’environnement ne doit pas ĂȘtre fumeur. Ensuite, il est prĂ©fĂ©rable d’installer dans un premier temps le berceau de l’enfant dans la chambre des parents. Mais attention, dormir avec bĂ©bĂ© n’est pas non plus recommandĂ©. A noter enfin que l’AcadĂ©mie AmĂ©ricaine de pĂ©diatrie explique l’importance du contact entre la maman et le bĂ©bĂ© immĂ©diatement aprĂšs la naissance et souligne que l’allaitement pourrait avoir des effets protecteurs contre la mort subite du nourrisson. Le nouveau carnet de santĂ© contient d’ailleurs toutes les recommandations pour lutter contre la mort subite du nourrisson. Dans tous les cas, n’hĂ©sitez pas Ă  demander des informations Ă  votre mĂ©decin et votre sage femme si vous avez la moindre question.

À lire absolument