Instagram n’aime pas les photos d’allaitement ?

On dirait que le net voit parfois d’un mauvais œil les photos de mamans en train d’allaiter leur loulou… Après Facebook, Instagram se met aussi à supprimer les comptes de certaines mamans qui postent des clichés d’elles avec bébé au sein. C’est Heather Bays, mère d’un petit bout de 20 mois qui a cette fois-ci subi les foudres de ce réseau de partage d’images.

 

Couvrez ce sein que je ne saurais voir

Est-ce vraiment un problème de nu ou simplement une intolérance à l’allaitement ? Heather est une artiste spécialisée dans la photo de bébés et de grossesse. Instagram est une excellente vitrine pour son travail, mais quand il s’agit de poster une photo d’elle, c’est un tout autre problème… Sur le réseau, la règle est très simple : toute photo ou vidéo postée montrant de la nudité ou un contenu réservé aux adultes peut être supprimée par les administrateurs.
Combien de photos ‘hot’ de Kim Kardashian ou de Rihanna ont filtré sur Instagram (même si cette dernière a été sanctionnée il y a peu) ? Bon. Mais quand Heather partage une photo aussi belle que décente, dévoilant à peine sa poitrine, dévoilant surtout un cliché d’amour maternel, son compte est supprimé.

 

Instagram, un contenu discriminant ?

« Ce n’est pas seulement de la discrimination envers les femmes, mais surtout envers les mères », harangue la maman au compte supprimé. Cette dernière a reçu le soutien de nombreuses autres mères, notamment d’une icône des années 80 : Monika Schnarre qui s’est volontairement fait supprimer son compte en postant une photo d’elle allaitant.

 

Le réseau s’excuse, ou presque

L’affaire prenant un peu trop de place dans les médias, Instagram a gentiment promis à Heather que son compte serait réactivé, trop aimable… L’équipe a même tenu à préciser à Heather que ses photos sur l’allaitement n’étaient pas la cause de sa suppression du réseau, même si celle-ci est arrivée quelques minutes après leur publication et leur signalisation… Selon eux, elle proviendrait d’une photo d’un petit garçon sans chemise qu’ils auraient trop rapidement classé dans la catégorie « pornographie juvénile ». On y croirait presque si Heather n’avait pas reçu des dizaines et des dizaines de mails provenant de femmes qui ont eu le même problème de suppression après avoir posté des photos d’elles allaitant.
Alors Instagram, on répond quoi à ça ?


 

 

Instagram naime pas les photos dallaitement1

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire