Il y a déjà un an, Teddy, âgé de 2 heures, faisait don de ses reins et d’une partie de son coeur

L’histoire est racontée  par le site web du Daily Mirror. Il s’agit de l’histoire de ce petit garçon mort deux heures après sa naissance le 22 avril 2014. Cela avait fortement ému l’Angleterre. Un an plus tard, nous avions envie de vous rappeler ce qu’avaient fait les courageux parents du petit Teddy.

Mike Houlston, 28 ans, et Jess Evans, 26 ans, découvrent en 2013 qu’ils vont être les parents de deux petits garçons. Ils sont ravis jusqu’à ce que, alors à 12 semaines de grossesse, les médecins leur annonce une terrible nouvelle : Teddy, l’un des deux petits garçons, est condamné.

Une anomalie rare et mortelle

Le petit Teddy souffre d’une anencephalie. C’est une anomalie rare et mortelle qui empêche le crâne et le cerveau de se développer. Jess Evans raconte que l’annonce de cette nouvelle « a detruit mon âme ». Une fois le choc passé, parents et médecins se réunissent pour réfléchir aux différentes options qui se présentent alors.

L’une d’elle, l’avortement, est abordée par le personnel médical mais est directement évincée par les parents. « Même si nous n’avions qu’une seconde, une minute ou une heure a passé avec lui, c’est le seul temps que nous aurions » affirme la jeune maman. Ils ont alors choisi de poursuivre cette grossesse.

Le don d’organe comme solution

Même s’il existe des risques que cette démarche n’aboutisse pas, les parents de Teddy souhaitent que leur fils devienne donneur d’organes. « Sa mort aura un sens. Et puis savoir qu’une part de lui vit en quelqu’un d’autre c’est apaisant », raconte Jess.

Angharad Griffths, spécialiste au NHS Blood and Transplant, une autorité sanitaire spécialisée dans le transfert d’organe, a participé à la récupération de la valve du cœur et des reins de ce petit garçon. Elle se souvient de cette journée avec beaucoup d’émotions : « C’était difficile, car nous n’étions pas sûrs qu’il naitrait en vie. Mais ça a été le cas, et avoir été présente pendant les quelques heures de la vie de Teddy, c’était un privilège ».

Des parents fiers qui souhaitent qu’il y est plus de dons d’organes

Mike Houlston est un papa très fier de son fils : « Teddy a vécu et est mort en héros. C’est impossible d’expliquer à quel point nous sommes fiers de lui ». Aujourd’hui, les parents de Noé Teddy Houlston, le frère jumeau de Teddy, se battent pour que d’autres parents traversant cette épreuve acceptent de faire don des organes de leur enfant. « Cela peut sauver des vies et donner un sens à leur mort », expliquent-ils.


Voir Aussi

D’ailleurs, depuis que Teddy est devenu le plus jeune donneur d’organes de la Grande-Bretagne, le NHS n’a de cesse d’améliorer sa politique de dons d’organes.

 

Babyfeet

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire