Enceinte sans être mariée, une enseignante américaine a été renvoyé

Aux Etats-Unis, dans la ville d’Edgewood en Pennsylvanie, Naiad Reich, une professeure de lycée, a été renvoyée. Le motif ? La jeune femme est enceinte alors qu’elle n’est pas mariée à son compagnon. Naiad Reich

Une heureuse nouvelle pas si bien reçue

Pour n’importe qui, l’annonce d’une grossesse est une heureuse nouvelle. Tout le monde vous félicite et vous prend dans ses bras. Ça n’a pas été le cas pour Naiad Reich. Professeure au lycée Notre-Dame de Lourdes à Edgewood, en Pennsylvanie, depuis deux ans, cette jeune Américaine de 31 ans a récemment annoncé à son supérieur qu’elle attendait un enfant. Elle a confié à la revue locale The News Item, que son compagnon Matt Graboski et elle, avaient décidé de fonder une famille, mais n’avaient pas dans l’idée de se marier pour l’instant. Une décision qui n’a pas trop plus à l’administration de l’école, d’après la future maman.

Le mariage ou le licenciement

Quand elle a annoncé sa grossesse, Sœur Mary Anne Bednar lui a dit clairement que sa grossesse posait un problème et qu’elle devait faire part de la situation au diocèse. Interrogée par la chaîne locale WNEP-TV, Naiad Reich a déclaré : « Il était clair qu’elle n’était pas ravie des circonstances. Son problème, c’était la morale catholique« . Une semaine après avoir annoncé sa grossesse, la jeune femme a reçu un ultimatum : « C’était soit je me mariais dans un futur proche, soit j’étais licenciée« . La professeure a refusé, invoquant que c’était à elle de mener sa vie comme elle l’entend, elle a donc été licenciée.

« Suivre les enseignements de l’Eglise Catholique »

Suite à la médiatisation de ce renvoi, un porte-parole du diocèse s’est exprimé sur ce licenciement en ces termes : « Le diocèse de Harrisburg ne peut pas faire de commentaires sur les questions personnelles. Cependant, comme indiqué dans notre règlement, tout employé professionnel accepte de suivre les enseignements, les doctrines et les lois de l’Eglise catholique en signant son contrat« . La jeune femme dit que ses élèves « lui manquent bien plus qu’ils peuvent l’imaginer« . Ce renvoi l’a fortement affectée. Si elle dit comprendre la décision de l’école, elle la désapprouve. Elle prévoit de faire appel à la justice.