En France, les trois quarts des bébés ne sont plus nourris au sein à 6 mois

Le dernier Bulletin Épidémiologique Hebdomadaire (BEH) nous informe qu’en France, moins d’un bébé sur 4 est encore nourri au sein à l’âge de 6 mois. Les autorités sanitaires conseillent pourtant aux mamans qui veulent donner le sein à bébé d’allaiter leur enfant jusqu’à 6 mois, ou au moins 4 mois.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs de l’Institut de veille sanitaire (InVS) se sont penchés sur 3 330 bébés nés au premier trimestre de l’année 2012 dans 136 maternités françaises. A la maternité, près de trois quarts des mamans (74%) allaitent leur nouveau-né. Mais quand le petit atteint l’âge de 3 mois, c’est seulement 40% des mères qui donnent toujours le sein à leur enfant. Le taux continue de baisser au fil des mois : 23% à l’âge de 6 mois, puis 9% quand bébé souffle sa première bougie.

D’après l’enquête, les Françaises privilégieraient moins l’allaitement maternel que leurs consœurs européennes : au Danemark 95% des enfants à la maternité sont nourris exclusivement au sein, contre 59% en France. Le taux est de 90% en Pologne et 89% en Suède.

Le nombre de bébés nourris au sein a quand même augmenté depuis les années 1970. Mais le PNNS (Plan National Nutrition Santé) aimerait voir le chiffre grimper de 15% d’ici l’année prochaine. Les chercheurs estiment que « des interventions de santé publique prenant en compte la diversité des populations et des attitudes » encourageraient la pratique de l’allaitement. Qu’est-ce qui différencie les critères d’allaitement d’une femme à une autre ? Il semblerait que les facteurs sociaux jouent là-dedans : une femme mariée, plus âgée, étrangère, qui a fait de longues études et qui a accouché pour la première fois a plus tendance à allaiter. Autre facteur encore plus étonnant, les bébés nés au printemps seraient les plus nourris au sein. Les chercheurs conseillent donc « d’élaborer des actions spécifiques en faveur des groupes les moins engagés dans la démarche ».

Voir Aussi

Quid des femmes qui ne souhaitent pas allaiter, ou du moins uniquement sur une courte période ? C’est leur droit après tout… Chacune doit choisir la façon dont elle souhaite nourrir son loulou.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire