En train de lire
Elle naît après 32 semaines passées hors de l’utérus de sa maman

Elle naît après 32 semaines passées hors de l’utérus de sa maman

Une jeune femme a donné naissance à une petite fille après 32 semaines de grossesse extra-utérine. Cela s’est passé en Tanzanie…

Parce qu’elle ressentait des douleurs à l’abdomen, une jeune femme âgée de 22 ans à Mwanza en Tanzanie, s’est rendue à l’hôpital. A la suite de plusieurs examens, les médecins découvrent que cette future maman enceinte de 32 semaines porte en fait son bébé dans sa cavité abdominale. Le nourrisson s’est donc développé hors de l’utérus de sa maman et sans poche amniotique. D’après le site d’informations scientifiques américain, Live Science, suite à cette découverte inattendue, les médecins ont immédiatement mis au monde l’enfant par césarienne. La petite fille et la maman sont aujourd’hui en bonne santé et sont, toujours selon le site d’information américain, rentrées chez elles.

 

Les grossesses abdominales

Ce sont des types de grossesse extra-utérine rares et souvent difficiles à identifier à l’échographie. En effet, à l’échographie, la grossesse peut paraître tout à fait normale. Elles peuvent même parfois être identifiées seulement lors du travail comme le raconte le Dr Jill Rabin, chef des urgences obstétriques et gynécologiques du Centre Medical Juif de Long Island à New York. Ce dernier, contacté par Live Science, explique que : « Le col est dilaté, la patiente a des contractions mais rien ne se passe ». Au début de la grossesse, l’embryon s’implante dans les trompes de Fallope au lieu de l’utérus où se développe la poche amniotique. Par la suite, l’embryon va se déplacer dans l’abdomen de la maman, qui va souvent ressentir des maux de ventre ainsi que des soucis gastro-intestinaux.

Voir Aussi

Mais surtout, ce type de grossesse peut, selon les cas, provoquer de graves hémorragies. Par ailleurs, comme l’explique le Dr Jill Rabin, pour ce type de cas qu’il n’a connu que : « 4 ou 5 fois en 25 ans de carrière », très souvent quand le bébé survit, il est très petit car il n’a pu se développer correctement. Il faut donc lui apporter toute l’assistance nécessaire. Pour la maman, il faut impérativement lui laisser son placenta afin d’éviter les risques d’hémorragie. Celui-ci sera directement absorbé par son corps mais cela peut prendre plusieurs mois…
Pour cette jeune maman de 22 ans et sa fille, il s’agit donc d’un cas particulièrement rare.



Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire