Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Elle naĂźt aprĂšs 32 semaines passĂ©es hors de l’utĂ©rus de sa maman

Elle naĂźt aprĂšs 32 semaines passĂ©es hors de l’utĂ©rus de sa maman

Une jeune femme a donnĂ© naissance Ă  une petite fille aprĂšs 32 semaines de grossesse extra-utĂ©rine. Cela s’est passĂ© en Tanzanie


Parce qu’elle ressentait des douleurs Ă  l’abdomen, une jeune femme ĂągĂ©e de 22 ans Ă  Mwanza en Tanzanie, s’est rendue Ă  l’hĂŽpital. A la suite de plusieurs examens, les mĂ©decins dĂ©couvrent que cette future maman enceinte de 32 semaines porte en fait son bĂ©bĂ© dans sa cavitĂ© abdominale. Le nourrisson s’est donc dĂ©veloppĂ© hors de l’utĂ©rus de sa maman et sans poche amniotique. D’aprĂšs le site d’informations scientifiques amĂ©ricain, Live Science, suite Ă  cette dĂ©couverte inattendue, les mĂ©decins ont immĂ©diatement mis au monde l’enfant par cĂ©sarienne. La petite fille et la maman sont aujourd’hui en bonne santĂ© et sont, toujours selon le site d’information amĂ©ricain, rentrĂ©es chez elles.

 

Les grossesses abdominales

Ce sont des types de grossesse extra-utĂ©rine rares et souvent difficiles Ă  identifier Ă  l’échographie. En effet, Ă  l’échographie, la grossesse peut paraĂźtre tout Ă  fait normale. Elles peuvent mĂȘme parfois ĂȘtre identifiĂ©es seulement lors du travail comme le raconte le Dr Jill Rabin, chef des urgences obstĂ©triques et gynĂ©cologiques du Centre Medical Juif de Long Island Ă  New York. Ce dernier, contactĂ© par Live Science, explique que : « Le col est dilatĂ©, la patiente a des contractions mais rien ne se passe ». Au dĂ©but de la grossesse, l’embryon s’implante dans les trompes de Fallope au lieu de l’utĂ©rus oĂč se dĂ©veloppe la poche amniotique. Par la suite, l’embryon va se dĂ©placer dans l’abdomen de la maman, qui va souvent ressentir des maux de ventre ainsi que des soucis gastro-intestinaux.

Mais surtout, ce type de grossesse peut, selon les cas, provoquer de graves hĂ©morragies. Par ailleurs, comme l’explique le Dr Jill Rabin, pour ce type de cas qu’il n’a connu que : « 4 ou 5 fois en 25 ans de carriĂšre », trĂšs souvent quand le bĂ©bĂ© survit, il est trĂšs petit car il n’a pu se dĂ©velopper correctement. Il faut donc lui apporter toute l’assistance nĂ©cessaire. Pour la maman, il faut impĂ©rativement lui laisser son placenta afin d’éviter les risques d’hĂ©morragie. Celui-ci sera directement absorbĂ© par son corps mais cela peut prendre plusieurs mois

Pour cette jeune maman de 22 ans et sa fille, il s’agit donc d’un cas particuliùrement rare.



À lire absolument