Avant de partir en week-end avec ses amies, cette maman laisse une lettre des plus hilarantes à son mari

Partir en week-end avec ses copines et tout laisser derrière soi, les enfants, les courses, le quotidien parfaitement programmé et millimétré…  juste 48 heures, vous en rêver ? Eh bien Meghan Maza Oeser, une maman originaire de l’Illinois, aux États-Unis a enfin osé le faire. Quel courage ! Valise sous le bras, elle est partie passer du bon temps avec ses copines en laissant ses quatre enfants à son cher et tendre mari. Mais avant de partir elle a laissé quelques recommandations à Monsieur pour qu’il sache comment s’y prendre avec les loulous en son absence. C’est donc dans une longue lettre postée sur son compte Facebook qu’elle explique (avec un langage grossier, comme elle le précise) tout ce qu’il faut faire avec les bambins. Alors les filles on s’arme de second degré et de beaucoup d’humour pour découvrir cette lettre totalement hilarante !

Attention, papa tu ne vas pas beaucoup te reposer…

On remarque tout d’abord qu’elle n’appelle pas ses enfants Quinn, Penny, Harper et Bailey « les petits amours », « les trésors » ou autres noms affectueux, mais « les autres. » Elle commence par le prévenir que tous les moments de la journée, que ce soit le matin, durant la journée et même la nuit, pourront être confondus avec « un pur ENFER ». Elle explique à Chéri que, pour le dîner, les enfants ne sont pas vraiment d’accord et souhaitent tous un menu à part comme une « pizza », un « hot-dog », « des pâtes au gruyère multicolores », mais que finalement, ils finiront tous par manger des céréales… Bon appétit !

Alerte, c’est l’heure de coucher les loulous…

Pour l’heure du coucher, Meghan Maza Oeser commence tout simplement par souhaiter « Bonne. Putain. De chance, mon pote. » Elle lui explique alors que Penny voudra mettre sa chemise de nuit avec l’héroïne du film d’animation La Reine des Neiges, Elsa, et ce malgré si elle est sale. Elle devra s’endormir ensuite sur les genoux de son père, et, quant aux trois autres, ils iront se coucher comme des grands. Mais ce n’est pas la fin pour autant. Eh non… Vous savez, ce moment où ils réclament tous à boire ? Il aura évidemment lieu, et ce, toutes les 5 minutes ! Quant à Penny, il ne vaut mieux pas essayer de la mettre au lit en pensant qu’elle va se rendormir comme une marmotte tout de suite. Non, elle avertit son mari adoré en lui disant de s’armer de la tablette numérique, en baissant le son et la luminosité, cela l’aiderait apparemment à s’endormir. Puis arrive le moment où il faut lui mettre le diffuseur, mais attention là encore la petite fille a ses humeurs. Il faut mettre la couleur violette car « si tu as le malheur de le mettre sur bleu, elle agira comme si la lumière brûlait ses foutues rétines », avertit la maman aguerrie.

Chouette, c’est l’heure du petit déjeuner

Meghan Maza Oeser explique à son cher et tendre que le matin est aussi infernal que les autres repas, et qu’il faut qu’il s’arme de café, « BEAUCOUP de café ». Elle lui souhaite tout de même bonne chance avec leurs enfants puis termine avec des recommandations de dernière minute si le papa en question désire partir en promenade avec leurs quatre enfants : « Quinn pleure à peu près toutes les 5 minutes, et l’œsophage de Penny prend subitement feu toutes les 4,5 secondes. Elle a constamment besoin de boire, ce qui conduit logiquement à plus de pauses pipi. » Elle lui conseille alors de prendre des sous-vêtements de rechange au cas où il y ait un accident…« Bonne chance » et « Bisous ». Mais et finalement, s’en est-il sorti ce papa ?


lettre-mari-mere-part-week-end-copines-humour

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire