Une Chinoise condamnée à la prison pour avoir caché sa grossesse

Une Chinoise a écopé d’une peine de 20 mois de prison après avoir mis au monde son bébé à Hong Kong. Quelle est cette histoire incroyable ?

Cette jeune maman de 34 ans a été condamnée le 16 juillet dernier à 20 mois de prison ferme après avoir menti aux contrôles du service hongkongais de l’immigration en arrivant sur l’île. Alors enceinte, la jeune femme avait caché sa grossesse et s’était présentée comme touriste, avant de courir à l’hôpital. Ce mensonge lui coûte aujourd’hui plus d’un an et demi de détention…

Un « tourisme de naissance » interdit

De nombreuses Chinoises choisissent en effet de mettre au monde leur enfant à Hong Kong, d’une part pour ne pas être soumises à la politique de l’enfant unique en place en Chine, mais aussi pour assurer un meilleur avenir à leur enfant. Naître sur l’île permet aux enfants de pouvoir revenir résider dans le pays plus tard, par exemple pour trouver un emploi. Mais cette pratique est illégale.


Première condamnation

La porte-parole du service de l’immigration, citée par le Courrier International, a déclaré que ce délit était passible de 14 ans de prison et d’une amende de 150 000 dollars hongkongais (un peu plus de 14 000 euros). C’est en 2012 que l’Etat a interdit aux Chinoises de venir accoucher à Hong Kong, face à l’accroissement du phénomène. Cependant, c’est la première fois qu’une jeune femme est envoyée en prison pour cela.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire