Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

Pourquoi cette maman pense-t-elle que le berceau est responsable du décès de sa petite puce…

Une histoire qui fait froid dans le dos… Dans de nombreux pays, le co-dodo (le fait de laisser dormir bébé dans le même lit et/ou dans la même chambre que ses parents) est valorisé, voire même incité auprès des jeunes parents. Esther et Gideon Roseman, parents de la défunte petite Grace, avaient investi dans un berceau de seconde main d’une marque connue pour son lit cododo innovant, qui permet d’accoler le berceau au lit des parents. Malheureusement, une tragédie a eu lieu…

« Gracie est morte ! Gracie est morte ! » a crié la jeune femme originaire de Sussex, au Royaume-Uni, après avoir découvert le corps inerte de sa fille, après une petite sieste, en avril 2015. Avec effroi, Esther a alors vu sa petite puce, Grace, avec le visage coincé, et de couleur mauve. Aux enquêteurs, elle a alors détaillé les faits, relaté par le quotidien britannique Daily Mail : « J’ai retrouvé Grace la tête au-dessus du côté latéral du lit, qui était à moitié plié. Elle était mauve. Il était évident qu’elle était dans cette position depuis un long moment… il n’y avait chez elle plus aucun signe de vie. » Pour son mari, pas de temps à perdre, il demande à sa femme d’enfiler un peignoir, et de filer en direction des urgences. Mais pour Esther, c’est déjà terminé, leur fille, alors âgée de 7 semaines, n’est plus de ce monde. Elle a raconté qu’elle savait qu’il était trop tard. Le médecin a ensuite confirmé les pensées de la jeune femme. Cette dernière s’est reprochée de prendre un bain pendant que sa fille dormait… Quant au papa, il dormait dans une autre chambre. En effet, celui-ci était malade, et ne voulait pas risquer de contaminer la petite…

Le berceau responsable, selon la mère

Ce berceau, destiné au co-dodo, peut être replié des deux côtés, ou alors enlevé, permettant ainsi à la maman de ne pas se lever en pleine nuit pour voir bébé qui pleure, pour veiller sur lui pendant qu’il dort, être plus près de lui pour ensuite pouvoir le nourrir. Selon le rapport de police, la petite Grace est alors parvenue à passer la tête par-dessus le rebord du lit mais en n’arrivant à mettre sa tête en arrière, cela l’a alors privée d’oxygène… La petite est alors décédée par manque d’air, sans que ses parents ne puissent entendre quoi que ce soit…

Pour les parents, c’est donc le fabricant de berceau qui est responsable du décès de leur fille. Mais pour le constructeur, le mode d’emploi explique qu’il existe bien un danger si le bébé est laissé sans surveillance dans le berceau, avec le rabat latéral abaissé. Les parents, appuyés par des experts, ont quant à eux rappelé qu’ils ne possédaient pas le mode d’emploi du berceau, celui-ci étant d’occasion. Pour eux, il était donc impossible de savoir que leur bébé courait un danger. C’est donc aussi pour cela que le berceau était incliné à hauteur de huit centimètres lorsque leur fille est décédée, tandis que le mode d’emploi préconise de ne pas dépasser cinq centimètres…

grace-bebe-decede-berceau-cododo

Le berceau retiré de la vente

Le 14 décembre dernier, le procès a eu lieu, retirant ainsi le berceau de la vente, soulageant ainsi les parents meurtris. Il est donc important de rappeler à quel point il est impératif de lire les modes d’emploi, qu’on peut retrouver sur Internet, notamment sur le site officiel du fabricant, ou même en visionnant des vidéos officielles. Il faut aussi être très vigilant sur les achats de produits de puériculture d’occasion. Tout produit qui peut se révéler dangereux (siège auto, lit, poussette, table à langer…) devrait autant que possible être acheté neuf, pour bénéficier des normes les plus récentes, des notices d’utilisation surtout si l’usage peut en être compliqué et pour être certains que l’objet est en bon état.


Rappelons aussi que pratiquer le co-dodo n’est pas sans risque, et qu’il y a quelques règles de sécurité à mettre en pratique, que votre sage-femme vous expliquera. Tout d’abord, il faut faire attention que bébé ne puisse pas tomber du lit et le matelas doit être ferme et plat, il faut éviter les couettes, dégager la tête de bébé et supprimer l’obstacle que représente un oreiller dans lequel bébé pourrait enfouir son nez. En effet, si le co-sleeping divise réellement, c’est surtout au niveau du danger d’étouffement que présente cette pratique les premières semaines, quand bébé n’a pas encore le réflexe de dégager son nez en cas de gêne respiratoire. C’est rare, mais ça arrive hélas, comme en témoignent de nombreux parents membres d’une association de prévention de la mort subite du nourrisson.

berceau-bednest-deces-grace-cododo

Recevez chaque semaine votre suivi de grossesse personnalisé

Ma date d'accouchement prévue


Mon E-mail


Mon Prénom


J'ai plus de 18 ans et j'accepte la politique de confidentialité de Neuf Mois.*

OUI je veux recevoir les cadeaux, échantillons et offres de NEUF MOIS et ses partenaires (Envie de fraises, Vertbaudet) à qui j'accepte que mes coordonnées soient communiquées.


* (obligatoire)
Vie privée : Les données recueillies font l'objet d'un traitement informatique, pour la gestion de votre compte utilisateur. Le destinataire des données est le community manager. Vous disposez d'un droit d'accès, modification, rectification et suppression, en vous adressant à webmaster@edlcmail.com.
Consulter la politique de données de NEUF MOIS.
Consulter les politiques de confidentialité des partenaires.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire