Attention au retour d’une épidémie de bronchiolite

Le froid arrive et avec lui le cortège des petites infections hivernales : angines, bronchites, syndrome grippal, mais aussi bronchiolite. Selon Santé Publique France, une épidémie de bronchiolite sévit déjà dans 7 régions de France métropole ainsi qu’en Guadeloupe et Martinique. L’Auvergne-Rhône-Alpes, Bretagne, Île-de-France, Normandie, Pays de la Loire, Hauts-de-France et Provence-Alpes-Côte d’azur sont d’ailleurs en phase épidémique. Alors comment faire pour l’éviter et comment la soigner efficacement ?

La bronchiolite, qu’est ce que c’est ?

La bronchiolite est une infection respiratoire touchant les bronchioles (les ramifications des bronches) qui sont inflammées. Chez le jeune enfant, les bronchioles sont encore peu matures et sont donc plus fragiles. La bronchiolite est due au Virus Respiratoire Syncytial (VRS) qui est un virus anodin pour les adultes, mais qui peut provoquer la bronchiolite chez les très jeunes enfants. Le virus provoque une augmentation des sécrétions responsables de l’obstruction des voies respiratoires : les tout petits ne savent pas se moucher et sont souvent allongés : tout est favorisé pour que le virus s’installe !

Comment éviter la bronchiolite ?

La bronchiolite est très contagieuse. On estime que chaque année en hiver près de 30 % des enfants de moins de deux ans sont touchés. Le virus peut être transmis par contact direct, via le contact des sécrétions bronchiques (éternuements, toux…) ou par l’intermédiaire d’objets contaminés. En période d’hiver, il faut donc faire attention en commençant par se laver les mains régulièrement avant de s’occuper de bébé. Si vous êtes souffrant(e), passez la main à un proche si vous le pouvez. Mettez un masque et évitez les baisers le temps de la guérison. Évitez le partage des couverts entre enfants (qui eux aussi peut être contaminés). Lavez les jouets et peluches.

Comment reconnaître la bronchiolite ?

La bronchiolite commence par un simple rhume, qui s’accompagne de toux, d’une légère fièvre. La respiration peut être sifflante et le bébé peut avoir des difficultés à se nourrir. Devant ces signes, il ne faut surtout pas hésiter à emmener bébé chez le pédiatre. Ce dernier pourra éventuellement prescrire des séances de kinésithérapie permettant de dégager les voies respiratoires. La bronchiolite est généralement bénigne, mais si elle se déclare chez les nourrissons fragiles ou les prématurés, une hospitalisation peut être nécessaire. Dès le début des symptômes il est important de bien aider son enfant à évacuer les mucosités. Pour cela, utilisez du sérum physiologique voire un mouche bébé (pas très glamour mais terriblement efficace) régulièrement. Vérifiez également la fièvre de votre bébé. Les symptômes cessent généralement en une dizaine de jour.