En train de lire
Congé parental plus court ou pas : est-ce un vrai ou faux débat ?

Congé parental plus court ou pas : est-ce un vrai ou faux débat ?

Mardi, la Ministre des Droits des Femmes, Najat Vallaud-Belkacem, a annoncé son intention de raccourcir le congé parental d’éducation et de mieux le rémunérer. Et, dès demain, une grande concertation sur l’égalité professionnelle sera lancée dans le but de proposer des solutions concrètes en mars prochain. Mais est-ce seulement le congé parental qu’il faudrait réformer ?

 

La durée du congé parental, est-ce vraiment le problème ?

Depuis le temps qu’on tourne en rond autour de la question, on finit par en douter. Et si c’était plutôt la question du mode de garde, introuvable et coûteux ? Ou encore la reprise trop précoce du travail après bébé qui rebute les mamans épuisées par les nuits blanches ou trop en fusion avec leur tout-petit ?

Dans cette cacophonie, une chose est sûre : trop de femmes paient cher la joie d’être maman. En effet, et ça n’est pas un scoop, 98% des bénéficiaires de ce congé parental sont des femmes. Or ces deux ou trois années passées à la maison avec bébé ont souvent des conséquences en termes d’évolution de carrière… et en ont toujours en termes de pension de retraite ! Alors, comment minimiser les dommages collatéraux pour les mères de famille ?


 

Et si, et si… Des idées à creuser pour le ministère !

Et si… le congé maternité était de six mois minimum après la naissance pour toutes ? Juste le temps pour les jeunes mamans de récupérer de la grossesse, de l’accouchement et des nuits blanches. Et de défusionner d’avec bébé. A charge pour celles qui le souhaitent de prendre ensuite un congé parental de six mois ou d’une année supplémentaires.

Et si… le congé de paternité était o-bli-ga-toire et rémunéré comme le congé maternité et non plus facultatif ?

D’au moins deux mois et non pas de onze malheureux jours qui prêteraient à sourire si on avait le cœur à ça, tiens…

Voir Aussi

 

Les atouts de ces deux hypothèses ?

Non seulement, les mamans cotiseraient enfin plein pot pour la retraite sur la durée du congé maternité allongé, mais en prime, elles seraient moins disqualifiées dans l’entreprise puisque les pères seraient aussi de la partie (et ça relancerait un tantinet l’emploi puisqu’il faudrait bien alors remplacer les papas absents !). Cerise sur le gâteau, pendant ces huit mois (au lieu des trois actuels) où bébé serait gardé par maman puis par papa, le réseau mode de garde se fluidifierait un chouia : plutôt une bonne chose, puisqu’on qu’on le dit tendu jusqu’au point de rupture… C’est pas tout bénéfice tout ça, mmm… ?


Et vous, qu’en pensez-vous ? Quelles suggestions feriez-vous à Mme Najat Vallaud-Belkacem, qui, sur son site (www.najat-vallaud-belkacem.com), appelle de ses vœux toutes nos suggestions ?

Venez en débattre avec nous sur le forum : puisque la concertation est ouverte, dixit la ministre… concertons ! Chiche ?

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire