Neufmois.fr » Au fil de l'actu » 1,1 millions d’euros d’indemnitĂ©s reversĂ©s Ă  un patient par l’hĂŽpital de Lannion

1,1 millions d’euros d’indemnitĂ©s reversĂ©s Ă  un patient par l’hĂŽpital de Lannion

En 1992, un jeune homme est nĂ© lourdement handicapĂ© dĂ» Ă  « un dĂ©faut de surveillance » de la grossesse pathologique de sa mĂšre. En gros, les mĂ©decins ont mis trop de temps Ă  faire sortir le bĂ©bĂ©, mĂȘme avec une cĂ©sarienne.

Le 27 novembre 1996, une premiĂšre indemnisation avait Ă©tĂ© accordĂ©e aux parents jusqu’Ă  la majoritĂ© de leur enfant. En effet, Ă  la majoritĂ© du garçon, 18 ans, il faudrait alors faire Ă©valuer son prĂ©judice corporel dĂ©finitif. La souffrance physique endurĂ©e par le jeune homme avait alors Ă©tĂ© Ă©valuĂ©e par un expert Ă  6 sur une Ă©chelle de 1 Ă  7 et son taux d’invaliditĂ© fixĂ© Ă  95%.

Un jugement de premiĂšre instance a eu lieu le 31 dĂ©cembre 2012, rendu par le tribunal administratif de Rennes, qui avait alors condamnĂ© l’hĂŽpital de Lannion Ă  verser 930.000 euros au jeune homme. Somme qui avait tout autant dĂ©plu Ă  la famille de la victime (pas assez pour elle) qu’Ă  l’hĂŽpital (trop consĂ©quente pour lui). La cour administrative d’appel (CAA) a donc finalement condamnĂ© l’hĂŽpital Ă  verser Ă©galement une rente annuelle de 154.000 euros au jeune homme tout au long de sa vie, au titre de «l’assistance par une tierce personne».

Mais l’affaire ne s’arrĂȘte pas lĂ  car lundi dernier, le centre hospitalier de Lannion vient d’ĂȘtre condamnĂ© par la CAA de Nantes Ă  verser un peu plus d’1,1million d’euros au jeune homme comme dĂ©dommagement.

À lire absolument