En train de lire
Forceps et ventouses à l’accouchement, à quoi ça sert ?

Forceps et ventouses à l’accouchement, à quoi ça sert ?

Bon, pas de panique : les instruments obstétricaux ne sont pas de sortie à chaque naissance. Seuls 13 à 15 % des accouchements par voie basse nécessitent d’y avoir recours et ce n’est pas du tout synonyme de catastrophe. Le point sur les idées reçues avec le Dr Marc Rozan, gynécologue-obstétricien.

Les instruments obstétricaux sont utilisés pour accélérer la sortie de bébé

Faux. Tant qu’il n’y a pas souffrance fœtale et que la future maman supporte bien le travail, il n’y a pas de raison d’y avoir recours. Si la présentation du bébé ne progresse plus, si la future maman n’a plus la force d’assurer les poussées, alors l’obstétricien peut décider d’un recours aux forceps, aux spatules ou à la ventouse.

Les instruments obstétricaux sont toujours utilisés sous anesthésie

Vrai. Forceps, spatules ou ventouse obstétricale sont toujours utilisés par un obstétricien sous anesthésie locale, péridurale ou générale. On ne sent rien.

Le recours aux forceps et aux ventouses peut être pratiqué avant l’engagement de la tête de bébé

Faux. Les extractions instrumentales doivent être pratiquées sur une présentation céphalique « engagée » avec une orientation connue de la tête fœtale. C’est-à-dire que le bébé doit se trouver en position verticale, avec la tête fléchie, installée dans le bassin et les jambes repliées dans la partie haute de l’utérus. En cas de doute sur le type de présentation, l’obstétricien effectue une échographie avant de décider d’une extraction instrumentale.


L’utilisation du forceps donne souvent lieu à une épisiotomie

Vrai. Mais pas systématiquement, cependant. Chez la femme qui accouche pour la première fois, en revanche c’est plus fréquent : environ 85% des cas. L’épisiotomie a pour but d’élargir le passage afin de permettre un dégagement plus rapide du bébé sans déchirures périnéale ou vaginale.

Pour utiliser la ventouse, il faut que la maman soit en état de pousser pendant l’accouchement

Vrai. La ventouse obstétricale est un instrument de flexion, de traction et de rotation mais son action n’est possible qu’avec la participation de la maman qui accompagne le geste obstétrical avec ses efforts de poussée. Les tractions sont effectuées en synergie avec les contractions utérines, renforcées par les efforts de poussée abdominale. Avantage, cette technique d’extraction n’implique pas le recours obligé à l’épisiotomie.

Voir Aussi

En cas d’utilisation de la ventouse, bébé peut garder des traces pendant quelques temps

Faux. Bébé n’hérite en général que d’un œdème bénin localisé qui disparaît en quelques heures ou de quelques écorchures sur le cuir chevelu, totalement sans risque et qui disparaissent en quelques jours.

Si on le stipule dans le projet de naissance, on peut éviter l’usage des instruments obstétricaux

Faux. Le projet de naissance est une liste de souhaits que l’équipe médicale va essayer de respecter au mieux. Mais, en cas d’urgence, c’est la santé de la maman et du bébé qui priment et seuls l’obstétricien et son équipe sont compétents pour décider de ce qui doit être pratiqué.



Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire