Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

Forceps et ventouses à l’accouchement, à quoi ça sert ?

  • Les forceps, à quoi ça sert ?
  • Dans quel cas utilise-t-on les forceps ?
  • Est-ce que c’est douloureux pour le bébé ?
  • Est-ce que c’est douloureux pour la maman ?
  • La ventouse, à quoi ça sert ?
  • Dans quel cas est-ce utilisé par le gynécologue ?
  • Est-ce que c'est douloureux pour le bébé ?
  • Est-ce que c'est douloureux pour la maman ?
  • La spatule, à quoi ça sert ?
  • Dans quels cas y a-t-on recours ?
  • Est-ce que c'est douloureux pour le bébé ?
  • Est-ce que c'est douloureux pour la maman ?
  • Forceps, ventouses, spatules, quelles séquelles pour bébé ?
  • On peut utiliser les forceps pour un accouchement sans péridurale ?
  • Les instruments obstétricaux peuvent-ils entraîner des déchirures chez la maman ?
  • A-t-on recours à l'épisiotomie lors de l'usage des instruments obstétricaux ? 
  • Et si aucun des instruments obstétricaux n'aide bébé à sortir , quelle méthode est employée ?
  • Quels soins pour bébé si il sort avec des forceps à la naissance ?
  • Ce sont les mêmes soins que s’il sort par ventouses ou spatule ?
  • Quels soins pour la mère après un accouchement par forceps ?
  • Ce sont les mêmes soins que si elle accouche après avoir mis au monde bébé avec des ventouses ou une spatule ?
  • Pourquoi on recommande aux mamans de faire des séances d'ostéopathie pour bébé après un accouchement par forceps, ventouses ou spatule ?
forceps-ventouses-accouchement-neuf mois

Un bébé peut venir au monde de deux façons, par césarienne, ou par voie basse. Cependant, si les obstétriciens le jugent nécessaire, ils peuvent utiliser certains instruments d’extraction comme les forceps, la spatule et la ventouse pour pouvoir réaliser l’accouchement par voie basse. Avez-vous déjà entendu parler de ces méthodes ? Dans cet article, nous vous en dirons plus sur ces techniques, leur fonctionnement et sur les situations où il est recommandé de pratiquer une extraction instrumentale. Mais attention ne paniquez pas, seuls 13 à 15 % des accouchements par voie basse nécessitent d’y avoir recours et ce n’est pas du tout synonyme de catastrophe. Le point sur les idées reçues avec le Dr Marc-Alain Rozan, gynécologue-obstétricien.

Les forceps, à quoi ça sert ?

Le forceps est une pince chirurgicale composée de deux lames métalliques qui s’articulent entre elles au centre. À une extrémité se trouvent les manches et à l’autre les « cuillères ». Celles-ci ont une courbure qui s’adapte à la forme de la tête du fœtus et du bassin de la femme. Le spécialiste insère l’instrument dans le vagin de la femme de sorte que les deux « cuillères » entourent la tête du bébé dans la zone temporale. En profitant des contractions, le praticien oriente et tire doucement le bébé vers l’extérieur pendant que la mère pousse.

Dans quel cas utilise-t-on les forceps ?

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une procédure fréquente, elle est effectuée dans plusieurs cas.

  • Le forceps est utilisé lorsque l’expulsion est trop longue, en raison de l’épuisement maternel ou du manque de coopération, et lorsqu’une perte de bien-être fœtal est observée.
  • Si le bébé se présente par le siège, la pince est parfois utilisée pour protéger la tête, qui sortira en dernier.
  • Si le bébé est en position céphalique, mais ne continue pas à descendre le long du canal de naissance et commence à montrer des signes de détresse.
  • Si la mère est incapable de pousser en raison de l’action de l’anesthésie péridurale ou autre (fatigue, contractions inefficaces).

Est-ce que c’est douloureux pour le bébé ?

Si le dispositif est utilisé convenablement, non, le bébé ne ressent aucune douleur lorsque sa tête est maintenue et tirée par le forceps. Cependant, il peut arriver que le bébé ressente une douleur s’il souffre d’une maladie spécifique au niveau de la tête ou encore s’il peine à sortir malgré cette procédure. A surveiller en post-partum.

Est-ce que c’est douloureux pour la maman ?

Dans la majorité des cas, cette procédure se fait sous péridurale. L’utilisation des forceps s’accompagne souvent d’une épisiotomie pour laquelle on utilise une anesthésie péridurale ou locale. Pourtant, selon une étude, l’épisiotomie doit être utilisée avec prudence, en particulier chez les femmes ayant déjà eu un accouchement normal. L’épisiotomie peut protéger contre les LOSA (lésions obstétricales du sphincter anal) dans les accouchements assistés par forceps pour les femmes qui n’ont jamais accouché par voie normale. Les forceps ont un taux de morbidité plus faible que les accouchements par césarienne. Cependant, elle peut causer certains problèmes à la femme et à son enfant.

  • Elle augmente le risque de déchirures du vagin, du périnée et du sphincter anal, de formation de fistules et de dyspareunie (douleur pendant les rapports sexuels). Cependant, dans la plupart des cas, l’incontinence urinaire et/ou fécale causée par son utilisation est corrigée quelques jours après l’accouchement.
  • Souvent, de petites ecchymoses superficielles apparaissent sur la tête de l’enfant, mais elles disparaissent en quelques jours.
  • Dans d’autres cas, les instruments exercent une pression trop forte sur un nerf du visage du bébé, ce qui entraîne une paralysie faciale (généralement temporaire).
  • Rarement, une fracture du crâne et un enfoncement du nouveau-né peuvent se produire. Ces problèmes sont déterminés par le travail d’un accouchement compliqué.

La ventouse, à quoi ça sert ?

La ventouse est une circonférence semi-rigide en métal ou en silicone qui est reliée à un élément d’aspiration, et qui est munie d’une poignée pour la retirer. Elle fonctionne en créant un vide dans ce cercle qui, en reposant sur la tête du bébé, crée une zone d’adhérence à l’instrument. En tirant sur la poignée lors d’une contraction, la tête du bébé avance plus facilement dans la voie de naissance.

Dans quel cas est-ce utilisé par le gynécologue ?

Les ventouses sont utilisées pour plusieurs raisons. La raison la plus courante est que le bébé est en détresse. Il est suffisamment proche de la naissance pour qu’une ventouse puisse accélérer le processus. Au cours d’un accouchement normal, il peut s’écouler une heure ou plus avant qu’une femme ne pousse son bébé sans aucune assistance. S’il est nécessaire que l’enfant naisse en quelques minutes, une naissance assistée par ventouse peut être la solution.

Est-ce que c’est douloureux pour le bébé ?

Les bébés qui naissent par ventouse développent un gonflement ou une bosse sur la tête à l’endroit où la ventouse était fixée. Bien que cette bosse (appelée chignon) provoque une gêne, elle disparaît généralement dans les 48 heures suivant la naissance.

Est-ce que c’est douloureux pour la maman ?

Les femmes qui accouchent aidées d’une ventouse peuvent ressentir des douleurs et des courbatures si elles ont subi une épisiotomie ou une déchirure.

Les autres risques pour les femmes sont :

  • Risque d’infection, si une épisiotomie est pratiquée.
  • Dommages au vagin et au col de l’utérus, si la coupelle n’est pas correctement fixée au bébé.
  • Douleur articulaire pelvienne, causée par la position pendant la naissance.

La spatule, à quoi ça sert ?

Les spatules sont très similaires aux forceps, mais elles ne sont pas reliées entre elles. Leur fonction principale est de faire pression sur le bébé pour qu’il glisse. Elles utilisent le bassin de la mère comme point d’appui et agissent comme un toboggan. De cette façon, la spatule n’a pas besoin d’attraper la tête du bébé, contrairement aux forceps.

Dans quels cas y a-t-on recours ?

Lorsque la tête du bébé est tournée vers le bas, mais qu’il a des difficultés à descendre, on utilise la spatule pour élargir le canal génital maternel. Cela permettra une plus grande traction utérine.

Est-ce que c’est douloureux pour le bébé ?

Avec l’utilisation de spatule, il est possible que le bébé souffre d’une sorte d’égratignure sur le visage ou la tête, de contusions ou d’une paralysie faciale qui ne durera pas plus de 2 ou 3 jours. Dans la plupart des cas, cet outil ne constitue pas une source de douleur pour le nouveau-né.

Est-ce que c’est douloureux pour la maman ?

Si la mère a opté pour une anesthésie péridurale, l’emploi de cet instrument ne provoquera pas de douleur.

Forceps, ventouses, spatules, quelles séquelles pour bébé ?

Les principaux risques de ces techniques obstétricales lors de l’accouchement retombent sur le bébé. En effet, la ventouse, par exemple, est appliquée sur le crâne du fœtus et exerce une force pouvant générer des complications, principalement des hématomes. Mais de manière générale, les séquelles sont minimes. Ainsi, pour éviter ces lésions du cuir chevelu ou d’autres types de saignements plus importants, il faut éviter une application trop longue ou trop intense des instruments d’extraction. Il existe certaines limites à son utilisation qui doivent être maîtrisées par le professionnel médical. En général, jusqu’aux années 80, le forceps était l’instrument le plus utilisé. Mais ces dernières années, la ventouse a fini par occuper la première place. Bien que la ventouse puisse causer plus de problèmes au bébé, dans la grande majorité des cas, ils ne sont pas graves. Il a été étudié que la mortalité fœtale est plus faible avec cet instrument. En outre, les lésions cutanées ou les marques faciales sont plus nombreuses dans le cas des forceps, mais les saignements et les ecchymoses sont moins nombreux.

On peut utiliser les forceps pour un accouchement sans péridurale ?

Une anesthésie locale peut être réalisée pour engourdir votre vagin et votre périnée si vous n’avez pas déjà eu une péridurale.

Les instruments obstétricaux peuvent-ils entraîner des déchirures chez la maman ?

Pendant l’utilisation des instruments obstétricaux, des blessures vaginales comme des déchirures peuvent se produire. Cela se manifeste en raison de la rapidité et de la manière « non physiologique « pour sortir le bébé. Cependant, une bonne utilisation de cet outil obstétrical permet de minimiser les déchirures.

A-t-on recours à l’épisiotomie lors de l’usage des instruments obstétricaux ?

Même si l’épisiotomie est une intervention chirurgicale de moins en moins pratiquée lors d’un accouchement, une étude universitaire estime qu’elle devrait pourtant être envisagée. Elle permet, en effet, d’éviter les déchirures du périnée en cas d’usage des instruments obstétricaux. Mais elle n’est pas systématique.


Et si aucun des instruments obstétricaux n’aide bébé à sortir , quelle méthode est employée ?

Si une tentative d’accouchement assisté par ces instruments a échoué, le médecin n’insistera pas. Il décidera de faire naître le bébé par césarienne. Il appartient à l’obstétricien de choisir la méthode la plus appropriée dans les circonstances données.

Quels soins pour bébé si il sort avec des forceps à la naissance ?

Il arrive parfois que le forceps laisse des marques rouges sur les tempes du nouveau-né. Toutefois, ces taches peuvent se dissiper naturellement après 2 ou 3 jours. Certains médecins gynécologues recommandent de consulter un ostéopathe suite à une naissance assistée par le forceps.

Ce sont les mêmes soins que s’il sort par ventouses ou spatule ?

En général, on pratique les mêmes soins pour l’enfant après un accouchement assisté par des instruments obstétricaux. Cependant, les bébés accouchés par instrument n’ont souvent pas besoin de soins particuliers. La  « naissance instrumentale  » constitue rarement une source de douleur pour votre bébé. Les professionnels médicaux peuvent lui administrer des médicaments analgésiques afin d’éviter une éventuelle souffrance de votre nouveau-né pendant un accouchement compliqué.

Quels soins pour la mère après un accouchement par forceps ?

Après un accouchement par forceps, la coupure de l’épisiotomie est généralement plus grande et nécessite plus de points de suture. Afin de ne pas avoir de problèmes avec la cicatrice, il est conseillé de garder la plaie propre et sèche jusqu’à ce qu’elle guérisse. Il est recommandé de ne pas rester longtemps debout et de s’asseoir pour réduire la tension et la pression sur le périnée. Les hématomes qui ont pu apparaître dans la région périnéale s’amélioreront avec l’application locale de glace.

Ce sont les mêmes soins que si elle accouche après avoir mis au monde bébé avec des ventouses ou une spatule ?

Quel que soit l’instrument obstétrical utilisé, des séances de rééducation périnéale sont souvent préconisées par votre médecin durant votre visite postnatale. Au cas où vous avez subi une épisiotomie, la sage-femme vérifiera régulièrement si la plaie est bien cicatrisée. Si besoin, des antalgiques vous sont prescrits.

Pourquoi on recommande aux mamans de faire des séances d’ostéopathie pour bébé après un accouchement par forceps, ventouses ou spatule ?

Dans le cas où l’accouchement est assisté par des instruments ou effectué par césarienne, le bébé fera l’objet d’un suivi durant son séjour à la maternité. L’enfant sera surveillé pour éviter les effets pathologiques de sa naissance. C’est pourquoi il est fortement préconisé de voir un ostéopathe pour que votre nourrisson bénéficie d’un soin optimal.

Sources :

em-consulte.com

HAS

Recevez chaque semaine votre suivi de grossesse personnalisé

Ma date d'accouchement prévue


Mon E-mail


Mon Prénom


J'ai plus de 18 ans et j'accepte la politique de confidentialité de Neuf Mois.*

OUI je veux recevoir les cadeaux, échantillons et offres de NEUF MOIS et ses partenaires (Envie de fraises, Bemini) à qui j'accepte que mes coordonnées soient communiquées.


* (obligatoire)
Vie privée : Les données recueillies font l'objet d'un traitement informatique, pour la gestion de votre compte utilisateur. Le destinataire des données est le community manager. Vous disposez d'un droit d'accès, modification, rectification et suppression, en vous adressant à webmaster@edlcmail.com.
Consulter la politique de données de NEUF MOIS.
Consulter les politiques de confidentialité des partenaires.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire