Bébé a des coliques, help !

Bébé n’a même pas un mois que de méchantes coliques peuvent déjà venir lui enquiquiner la vie ! Il pleure très fort, se tord dans tous les sens possibles, un enfer ces coliques ! Mais comment le soulager et apaiser ses maux ?

 

Quand peuvent surgir les coliques ?

C’est au cours des premières semaines de vie de bébé, que les coliques font leur apparition. Elles disparaissent ensuite et totalement vers le cinquième ou sixième mois de vie. Ces dernières surviennent en général après les repas et le soir. On ne trouve pas de causes particulières à ces coliques. Elle peuvent être dues à une intolérance au lactose mais aussi à une immaturité du tube digestif, l’estomac de bébé n’étant pas encore mature les premiers mois de sa vie. Dans les causes que l’on peut citer, les coliques peuvent aussi être liées à une digestion difficile des protéines de vache, une difficulté pour certains tout-petits à assimiler le sucre, à des troubles de la motricité intestinale et à des flatulences…

 

La colique du nourrisson, késako ?

C’est en fait une crise spasmodique intestinale. L’abdomen de bébé est alors ballonné et ce sont des gaz ou des éructations qui viennent le soulager, de manière passagère. Lorsque bébé a des coliques, il pleure intensément et des rougeurs apparaissent alors sur son visage perturbé. Fortement agité et mis à mal à cause des coliques, bébé replie généralement ses petites jambes sur lui et son ventre le fait fortement souffrir.

Un point important à signaler : les coliques n’ont aucune incidence sur les selles du tout-petit, qui demeurent normales. Quand bébé a des coliques, cela ne veut en rien dire qu’il est malade.

Les bons réflexes pour calmer bébé

Et si vous massiez le bidou de doudou ? Cette technique va permettre de calmer ses tensions et améliorer son transit intestinal. Déshabillez bébé dans une pièce qui est bien chauffée afin qu’il n’attrape pas froid puis versez quelques gouttes d’huile d’arnica (moins allergène que l’amande douce) dans la paume de vos mains. Vous pouvez alors dorloter bébé avec vos mains en massant son petit ventre toujours dans le sens des aiguilles d’une montre. Tout doucement, loulou va s’apaiser. Vous pouvez aussi pendant ce moment, mettre une douce berceuse pour accentuer la détente.

Rendez-vous le médecin ? Chez l’ostéopathe. Ce spécialiste pourra prodiguer des massages sur le ventre de bébé afin de l’apaiser et de soulager ses spasmes.

Attention aussi à votre alimentation Mesdames si vous allaitez bébé. Oubliez les plats trop épicés, les choux, les plats à base d’oignon ou encore les asperges. Certains aliments en effet, comme ceux cuisinés avec les épices, peuvent agresser les intestins de votre tout-petit et provoquer des gaz. Sachez par ailleurs que certaines boissons gazeuses, comme les sodas, favorisent les coliques. Quant aux yaourts et au fromage blanc, n’en consommez pas trop. Ces aliments contiennent une forte quantité de lait de vache qui peuvent être à l’origine des coliques de bébé

Pensez aussi à tenir bébé dans une position verticale pour lui donner son biberon, cela lui évitera d’avaler trop d’air. Installé de cette manière, il souffrira moins de ballonnements et de gaz.


Lorsque vous nourrissez bébé, donnez-lui à manger plus régulièrement mais en plus petites quantités. Choisissez des biberons de 125 ml plutôt que des biberons de 240 ml. Et en ce qui concerne les tétines, utilisez plutôt un petit débit pour le premier âge. Quand vous lui donnez son biberon, surtout donnez-lui lentement et prenez votre temps.Et vérifiez bien qu’il ait fait son rot après le repas. Et lorsque vous le nourrissez, faites cela dans un endroit calme. Bébé doit se sentir en sécurité et rassuré. Il faut donc que vous soyez vous-même dans cet état d’esprit. Par contre, s’il faut envisager un changement de lait, informez votre médecin afin qu’il fasse et qu’il prescrive ce qu’il faut. Il existe en effet des laits anti-coliques contenant moins de lactose.

Autre solution : pensez à la tisane. Demandez à votre médecin s’il est possible de faire infuser des graines de fenouil et donnez cela à votre bébé avant le repas. Les tisanes à base de verveine et de camomille peuvent elles aussi être conseillées dans ce cas.

 

Quand alerter le médecin ?

Si malgré ces conseils bébé souffre toujours autant, qu’il vomit, a de la fièvre, une diarrhée et qu’il ne cesse de prendre du poids, vous devez prendre contact avec votre pédiatre.

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire