3 étapes clés pour réussir l’alimentation de son bébé

Jusqu’à 6 mois, l’allaitement au sein ou le lait infantile permet de couvrir tous les besoins de bébé. La diversification doit ensuite être bien orchestrée. Mais cette étape peut aussi débuter vers 4 ou 5 mois, selon les besoins de bébé.

Des légumes et des fruits pour diversifier l’alimentation de bébé

Avant l’âge de 6 mois, le système digestif et les reins ne peuvent pas gérer de manière intensive la digestion et l’élimination des déchets. Mais petit à petit, vers 4 ou 5 mois ou 6 mois si bébé est allaité, on peut introduire des légumes faciles à digérer et des fruits cuits non acides, non exotiques et sans poils (framboises…) tout en maintenant le lait (500ml/j).

La bonne dose

Les premiers jours, une seule cuillerée une seule fois par jour d’un seul aliment, puis on augmente sur le même aliment, le temps de constater qu’il ne se produit aucune réaction allergique. Ensuite, on introduit un second aliment pendant quelques jours et ainsi de suite.

Incorporer des féculents dans les repas de bébé

Dès 4 mois, les céréales infantiles peuvent être données à bébé avec du lait à raison d’une dosette par biberon. Puis, dès 6 mois, les pommes de terre, le riz mixé aux légumes, les petites pâtes non complètes, la semoule et le tapioca seront introduits progressivement. Quant aux légumes secs, pas d’introduction avant 18 mois. Servis avec des légumes, une fleur de beurre ou une pincée de fromage, ils ne doivent jamais être frits ou cuits dans des matières grasses.

La bonne dose

Dès 9 mois, ils peuvent être donnés aux deux repas, mais tout dépend de l’appétit de bébé. Accompagnés de lait (500 ml/jr).

Comment introduire des protéines dans l’alimentation de bébé ?

Avant 9 mois, l’essentiel des protéines est apporté par le lait maternel ou infantile. Ensuite, on introduit la viande blanche et rouge (9 mois) et le poisson (vers 1 an, en raison des risques d’allergie), cuits sans matière grasse.

La bonne dose

Un excès de protéines pourrait « programmer » le bébé aux problèmes de surpoids et augmenter le taux de déchets azotés dans l’organisme, ce qui pourrait engendrer des pathologies rénales chez les enfants prédisposés. Il faut les servir avec parcimonie (15 g à 50 g, de 9 mois à 3 ans) et ne pas passer avant 3 ans au lait de vache, trop riche en sodium et en protéines.

La diversification alimentaire de bébé étape par étape !

6 mois

Carottes, courgettes, haricots verts, épinards, riz mixé, potirons, pommes de terre, bananes, semoule, pommes, herbes aromatiques.

9 mois

Viandes blanches et rouges, artichauts, céleri, choux à feuilles, navets, petits pois, poireaux, salsifis, fruits crus, fruits rouges, fromages à pâte molle, huiles végétales (sans cuisson).

12 mois

Poissons, pâtes, avocats, tomates cuites, fromages persillés, beurre frais, cacao, lait de croissance, pêches, abricots, kiwis.


18 mois

Fruits exotiques, crudités, moutarde, fruits oléagineux broyés, légumes secs.

2 ans

Pain complet et céréales complètes.

3 ans

Fruits à coque, arachides, poissons crus, fritures.

Pour aider à diversifier l’alimentation de bébé au fil des mois, Neuf Mois met à votre disposition de super recettes spécialement conçues pour lui, afin d’éveiller ses papilles !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire