Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Que garde bĂ©bĂ© en mĂ©moire depuis le ventre jusqu’Ă  ses 3 ans ?

Que garde bĂ©bĂ© en mĂ©moire depuis le ventre jusqu’Ă  ses 3 ans ?

On sait que le bébé mémorise des sons in utero. Mais, une fois né, comment fait-il le lien entre son passé récent et son présent? Et que retiendra-t-il réellement de ses premiÚres années ?

La mĂ©moire est un phĂ©nomĂšne curieux. Le bĂ©bĂ© a besoin de mĂ©moire pour apprendre et pour progresser, mais si on interroge des enfants de 5 ans, ils ne se souviennent pas des Ă©vĂ©nements qu’ils ont vĂ©cu avant leurs 3 ans. Par ailleurs, un enfant de 2 ans, lui, se souvient d’une situation vĂ©cue, d’un lieu ou d’une personne rencontrĂ©e lorsqu’il avait 1 an ou 2 ans. Mais ce n’est pas lĂ  ce que l’on qualifie de « mĂ©moire autobiographique continue ». Car ce qui rend nos souvenirs prĂ©cieux, c’est qu’on ne se contente pas de savoir que certaines choses sont arrivĂ©es dans le passĂ©, mais qu’on sait qu’elles nous sont arrivĂ©es Ă  nous.

Il semble qu’un enfant de 3 ans ne parvienne pas Ă  faire la diffĂ©rence entre ce qu’il pense maintenant et ce qu’il a pensĂ© il y a une semaine, mĂȘme s’il arrive par ailleurs Ă  parfaitement distinguer les Ă©vĂ©nements passĂ©s des Ă©vĂ©nements prĂ©sents. En fait : l’enfant ne se souvient pas de ses pensĂ©es d’hier si elles ne coĂŻncident pas avec ses pensĂ©es d’aujourd’hui.

Souvenirs, souvenirs

DĂšs la naissance, le bĂ©bĂ© reconnaĂźt la voix de sa maman. Il a donc de la mĂ©moire, oui, mais pas Ă©normĂ©ment. Des recherches expĂ©rimentales sur les compĂ©tences des nourrissons ont montrĂ© que les nouveau-nĂ©s avaient une mĂ©moire Ă©phĂ©mĂšre. Une mĂ©moire qui ne garde la trace des Ă©vĂ©nements de leur vie que trĂšs peu de temps. Une mĂ©moire Ă  court terme, la mĂ©moire Ă  long terme ne se dĂ©veloppant qu’avec la maturation progressive du cerveau. Les chercheurs ont effectuĂ© plusieurs Ă©tudes sur ce sujet. Pour l’une d’elles, notamment, ils ont demandĂ© Ă  des femmes de lire Ă  haute voix, au cours de leurs six derniers mois de grossesse, un conte pour enfants plusieurs fois par jour. Et alors ? Alors, aprĂšs leur naissance, les nouveau-nĂ©s marquaient une nette prĂ©fĂ©rence pour ce texte, mĂȘme lu par une autre lectrice que leur maman.

Des expĂ©riences similaires ont utilisĂ© des lectures, des chansons ou des musiques et les battements du cƓur de leur mĂšre, un bruit important et constant auquel est soumis le fƓtus. Lorsqu’on fait Ă©couter au futur bĂ©bĂ© des bruits intra-utĂ©rins, on observe une modification de son comportement: il est apaisĂ©, il a des mouvements de succion, il s’endort


Amnésie : étape obligée !

Lorsque le nouveau-nĂ© a faim et qu’il voit, les premiers jours, sa maman lui prĂ©parer un biberon, il va continuer Ă  pleurer. Il faudra attendre quelques semaines pour qu’il se souvienne qu’il lui suffit d’attendre un peu pour que le biberon arrive.

Cette mĂ©moire Ă©phĂ©mĂšre explique que le bĂ©bĂ©, une fois devenu grand, ne gardera plus un seul souvenir (ou presque) de ses trois premiĂšres annĂ©es. À cette pĂ©riode de sa vie, il reçoit tant d’informations, il apprend et dĂ©couvre tant de choses que les petits souvenirs s’effaceront spontanĂ©ment de sa mĂ©moire. Il se souviendra un peu de son premier anniversaire, mais Ă  2 ans, il ne s’en souviendra plus! Alors mĂȘme que sa mĂ©moire fonctionne mieux que l’annĂ©e passĂ©e ! Les nouveaux jeux, les nouveaux visages, ses nouvelles Ă©motions auront remplacĂ© ceux de sa premiĂšre annĂ©e. Les derniers souvenirs remplaçant les premiers.

Et pour qu’il puisse les emmagasiner, il faut qu’il attende un peu. C’est l’amnĂ©sie infantile due Ă  une rĂ©organisation de la mĂ©moire, indispensable au dĂ©veloppement de notre tout-petit.

À lire absolument