En train de lire
Que garde bébé en mémoire depuis le ventre jusqu’à ses 3 ans ?

Que garde bébé en mémoire depuis le ventre jusqu’à ses 3 ans ?

On sait que le bébé mémorise des sons in utero. Mais, une fois né, comment fait-il le lien entre son passé récent et son présent? Et que retiendra-t-il réellement de ses premières années ?

La mémoire est un phénomène curieux. Le bébé a besoin de mémoire pour apprendre et pour progresser, mais si on interroge des enfants de 5 ans, ils ne se souviennent pas des événements qu’ils ont vécu avant leurs 3 ans. Par ailleurs, un enfant de 2 ans, lui, se souvient d’une situation vécue, d’un lieu ou d’une personne rencontrée lorsqu’il avait 1 an ou 2 ans. Mais ce n’est pas là ce que l’on qualifie de « mémoire autobiographique continue ». Car ce qui rend nos souvenirs précieux, c’est qu’on ne se contente pas de savoir que certaines choses sont arrivées dans le passé, mais qu’on sait qu’elles nous sont arrivées à nous.

Il semble qu’un enfant de 3 ans ne parvienne pas à faire la différence entre ce qu’il pense maintenant et ce qu’il a pensé il y a une semaine, même s’il arrive par ailleurs à parfaitement distinguer les événements passés des événements présents. En fait : l’enfant ne se souvient pas de ses pensées d’hier si elles ne coïncident pas avec ses pensées d’aujourd’hui.

Souvenirs, souvenirs

Dès la naissance, le bébé reconnaît la voix de sa maman. Il a donc de la mémoire, oui, mais pas énormément. Des recherches expérimentales sur les compétences des nourrissons ont montré que les nouveau-nés avaient une mémoire éphémère. Une mémoire qui ne garde la trace des événements de leur vie que très peu de temps. Une mémoire à court terme, la mémoire à long terme ne se développant qu’avec la maturation progressive du cerveau. Les chercheurs ont effectué plusieurs études sur ce sujet. Pour l’une d’elles, notamment, ils ont demandé à des femmes de lire à haute voix, au cours de leurs six derniers mois de grossesse, un conte pour enfants plusieurs fois par jour. Et alors ? Alors, après leur naissance, les nouveau-nés marquaient une nette préférence pour ce texte, même lu par une autre lectrice que leur maman.


Des expériences similaires ont utilisé des lectures, des chansons ou des musiques et les battements du cœur de leur mère, un bruit important et constant auquel est soumis le fœtus. Lorsqu’on fait écouter au futur bébé des bruits intra-utérins, on observe une modification de son comportement: il est apaisé, il a des mouvements de succion, il s’endort…

Amnésie : étape obligée !

Lorsque le nouveau-né a faim et qu’il voit, les premiers jours, sa maman lui préparer un biberon, il va continuer à pleurer. Il faudra attendre quelques semaines pour qu’il se souvienne qu’il lui suffit d’attendre un peu pour que le biberon arrive.

Voir Aussi

Cette mémoire éphémère explique que le bébé, une fois devenu grand, ne gardera plus un seul souvenir (ou presque) de ses trois premières années. À cette période de sa vie, il reçoit tant d’informations, il apprend et découvre tant de choses que les petits souvenirs s’effaceront spontanément de sa mémoire. Il se souviendra un peu de son premier anniversaire, mais à 2 ans, il ne s’en souviendra plus! Alors même que sa mémoire fonctionne mieux que l’année passée ! Les nouveaux jeux, les nouveaux visages, ses nouvelles émotions auront remplacé ceux de sa première année. Les derniers souvenirs remplaçant les premiers.

Et pour qu’il puisse les emmagasiner, il faut qu’il attende un peu. C’est l’amnésie infantile due à une réorganisation de la mémoire, indispensable au développement de notre tout-petit.



Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire