En train de lire
Babylist : déclarons la guerre aux cadeaux inutiles

Babylist : déclarons la guerre aux cadeaux inutiles

Ayez le sourire, l’arrivée de votre bébé est synonyme d’avalanche de cadeaux. Mais, il n’est pas rare que ce bonheur soit entaché. Car recevoir un robot cuiseur mixeur, c’est génial. En revanche, se retrouver avec deux, voire trois, exemplaires, c’est carrément la panique. Afin d’éviter de passer tout votre temps sur les sites de revente pour tenter de revendre vos doublons au meilleur prix, mieux vaut opter d’entrée de jeu pour la liste de naissance.

 

Mais par où commencer ?

N’hésitez pas à solliciter vos proches déjà parents pour savoir ce dont vous aurez réellement besoin, histoire de ne pas vous encombrer d’objets inutiles : mon stérilisateur pour biberon est resté sagement dans sa boîte et prend encore la poussière. Mais, si la perspective d’avoir trois millions de sons de cloche vous exaspère d’avance, vous pouvez toujours faire appel à une baby planner. Contre rémunération, elle vous aidera à établir cette fameuse babylist que vous pourrez déposer en boutique ou sur Internet.

D’ailleurs, le Web reste une source inépuisable d’inspiration pour qui veut mener un projet original de liste de naissance. Pourquoi ne pas faire appel à un site de financement participatif ? C’est ce qu’on appelle aussi le crowdfunding : le concept permet à des anonymes de prêter de l’argent, d’investir dans un projet ou même de faire un don. Expliquez votre objectif sans oublier d’indiquer la somme à atteindre. Si certains internautes parviennent à récolter suffisamment d’argent pour enregistrer leur premier album de country new age sur fond de polka, pourquoi vous ne réussiriez pas à financer la poussette de vos rêves ? Avec une bonne plume et un sacré bagou, ça peut passer.


Bien évidemment, pour lancer l’opération, il faudra faire du lobbying auprès de votre cercle le plus proche : famille, amis et même collègues. C’est eux qui relaieront votre projet auprès de leurs propres contacts. Alors, surtout soyez convaincantes.

Ensuite, ne négligez pas les réseaux sociaux. En partageant par exemple votre liste de naissance sur Facebook, vous amadouerez probablement cette vieille amie de la famille que vous ne voyez jamais et qui publie des photos de chatons dès qu’elle en a l’occasion. 10 € par-ci, 10 € par-là, et voilà que votre cagnotte commence à prendre une forme intéressante, hein ?

Voir Aussi

Si l’ampleur de la tâche vous fait flipper, déléguez cette mission à une bonne copine qui se chargera de répondre de vos proches et de récolter les sous des uns et des autres.

Avant de partir en congé maternité, prenez également rendez-vous avec votre responsable des ressources humaines. Il y a peut-être des chèques cadeaux à récupérer, sait-on jamais ? Enfin, n’oubliez pas vos amis fauchés. Demandez-leur de vous offrir un peu de leur temps. À la naissance d’un bébé, un coup de main est toujours le bienvenu pour lancer une machine, préparer un repas ou passer un coup de balai. Ils se sentiront impliqués et clairement leurs cadeaux n’auront rien d’inutile.


Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire