En train de lire
L’hypnose peut-elle améliorer la libido des femmes enceintes ?

L’hypnose peut-elle améliorer la libido des femmes enceintes ?

Pour gérer la douleur des contractions, contrôler ses pulsions alimentaires ou arrêter de fumer dans l’intérêt du futur bébé, l’hypnose est une alternative qui a fait ses preuves en milieu hospitalier depuis plusieurs années. Plus surprenant mais tout aussi efficace, l’hypnose est aussi préconisée pour retrouver un tonus sexuel quand les hormones endorment le désir. Fermez les yeux, détendez-vous, on vous dit tout !

Comment fonctionne l’hypnose ?

L’hypnose agit sur l’hypothalamus, une petite glande située dans le cerveau, véritable chef d’orchestre de nos secrétions hormonales. C’est elle, notamment, qui augmente la fabrication des endorphines, les hormones de la joie de vivre, du plaisir et du désir. Et donc de la libido, souvent contrariée à partir du second trimestre de la grossesse quand l’image du corps est transformée et qu’on a du mal à s’imaginer en bombe sexuelle. Cette méthode travaille l’hémisphère droit du cerveau,  celui de l’émotionnel, du symbolique, des souvenirs et des sensations. Elle combat les blocages comme le manque de confiance en soi, les conflits avec le partenaire, le refus de son schéma corporel par exemple chez certaines femmes enceintes. Par un jeu de fantasmagorie mentale adapté à la patiente, le thérapeute l’aide à se focaliser sur ses réactions corporelles, signes de l’éveil sexuel. L’hypnose permet ainsi de favoriser le désir dans un climat rassurant. Eh oui, on vous l’avoue : il faut pratiquer l’hypnose avec un thérapeute. Pas grave, on décroche de nos inhibitions par l’hypnose, alors pourquoi être gênée ?

 

Hypnose : ce qu’il faut savoir

Faire appel à un médecin est une sécurité indispensable en raison des règles d’éthique qui régissent la profession. Mais l’essentiel, c’est d’avoir à faire à un thérapeute formé et reconnu par la profession. Rien ne vous interdit de vous informer sur les professionnels exerçant dans votre région en prenant contact avec des centres de formation reconnus, comme par exemple l’Institut Milton Erickson à Paris. Si vous préférez tenter l’auto-hypnose car l’idée de contacter un praticien vous gêne vous pouvez surfer sur le site hypnobirthing.com qui donne des conseils de relaxation. Certes, les ateliers sur ce site sont plus axés sur la préparation à l’accouchement avec l’aide du futur papa côté relaxation, ce qui, soit dit en passant, est un bon préliminaire à plus d’intimité de retour à la maison.

 

Voir Aussi
éviter-alcool-enceinte-neuf mois

L’auto-hypnose à la maison !

Sinon, si vous avez envie de tester l’auto-coaching, il existe des ouvrages de référence sur le sujet. Notamment L’épanouissement sexuel par l’auto-hypnose (éd. Legerme Satas), un ouvrage signé de deux sommités médicales américaines et qui présente des exercices simples et progressifs pour s’initier premièrement à la pratique de l’autohypnose, puis à son application au domaine de la vie sexuelle. Ou encore un autre ouvrage au titre un peu moins poétique, Comment résoudre ses problèmes sexuels grâce à l’hypnose (éd. L’Esprit du Temps), écrit par un gynécologue et un psychosomaticien, qui permet de mieux comprendre comment fonctionne l’hypnose en thérapie.


Allez… Ouvrez les yeux… ça va pas déjà mieux, là ?


Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire