Comment j’ai vécu ma césarienne d’urgence

Coucou les mamans, moi c’est Soumeya , je vous écris pour témoigner de ma césarienne réalisée en urgence. Aujourd’hui je suis maman d’Emma, ma petite merveille qui a 3 mois. Ma grossesse s’est très bien passée surtout à la fin ! Je pratiquais des exercices sportifs et j’assistais à des séances de préparation à la naissance. La gynécologue ainsi que la sage-femme m’ont confirmé la bonne position du bébé et je n’ai même pas prévu une péridurale !

Le veille de mon accouchement les contractions ont commencé déjà vers minuit, j’ai attendu le matin pour avoir l’avis de ma sage-femme dans le centre hospitalier le plus proche, avec 50 km de distance entre mon domicile et la maternité où je devais accoucher… On m’a envoyé par ambulance là-bas. La sage-femme me dit que le col est ouvert à un doigt et demi après 11 heures de contractions.

Quand la fatigue prend le dessus

J’attend dans la salle d’accouchement et après 4 heures le col est toujours à deux doigts ! Mais les contractions sont de plus en plus insupportables et surtout la fatigue et le manque de sommeil m’affaiblissent. Je suis alors sortie marcher en ville avec mon mari pour aider le travail et au retour toujours le col fermé. Je suis fatiguée et épuisée alors on a fait appel à anesthésiste pour une péridurale.

Soulagée, j’ai pu m’assoupir un petit peu à 18 heures mais la sage-femme est déçue car le col n’est que très peu ouvert malgré des fortes contractions enregistrées. On m’a déclenché la déchirure de la poche des eaux espérant que le col s’étendrait mais sans résultat : toujours deux doigts à peine. Tout ce temps le bébé était comprimé et son rythme cardiaque commençait à baisser… À 21 heures la gynécologue vient tout de suite et décide de faire une césarienne en urgence. 

Une petite cicatrice mais une joie immense d’avoir mon bébé

Surprise par la décision de cette césarienne, on me met tout de suite mis au bloc opératoire. Les anesthésistes m’expliquent le problème en même temps qu’ils font l’incision. 10 minutes à peine après et j’entends le cri de ma fille, mais je n’ai qu’une seconde pour la voir. Toute l’opération a pris 15 minutes, le bébé est resté avec son papa et moi à la salle de réveil…


L’anesthésie en urgence était dure pour moi, j’ai tremblé pendant toute la nuit mais le matin tout allait bien. Les agrafes m’ont été retirées au bout de 6 jours, la cicatrice est belle et tout va bien pour moi et pour bébé ! Aujourd’hui je suis une maman très très heureuse !

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire