Comment faire cohabiter bébé et animaux domestiques ?

Un confident et un complice : c’est ce que représente pour tout enfant un ami domestique, un ami, auprès de qui il peut exprimer sans crainte tout ce qu’il ressent. Que vous adoptiez un chat, un chien ou encore un hamster, l’enfant, même bébé, aura toutes les chances de vivre une belle aventure avec l’animal de compagnie. La complicité créée permettra à l’enfant de franchir plus facilement certaines étapes de son développement. L’important est de bien apprendre à l’enfant que son animal de compagnie n’est pas un jouet, qu’il doit en prendre soin car il en est lui aussi, à sa mesure, responsable.

Comment le choisir ?
Le chien est le compagnon de jeux idéal pour un enfant, à condition de bien le choisir.
Il vaut mieux si possible prendre un chiot qui s’adaptera mieux mais l’animal choisi est adulte, assurez-vous qu’il a déjà été en contact avec des enfants. Les petits chiens, en apparence mieux adaptés à la taille du bébé, ne sont pas forcément le meilleur choix car ils sont souvent irascibles, craintifs et plus fragiles à l’âge où un petit enfant peut avoir encore des difficultés à contrôler ses gestes. Certaines races comme le labrador, golden retriever ou boxer, s’entendent à merveille avec les enfants.
Le chat sera sûrement moins proche de l’enfant qu’un chien, du fait de sa grande indépendance. Il apprécie moyennement de se faire tirer la queue, mais peut être joueur et câlin. Optez de préférence pour un chat de gouttière car les chats de races sont généralement difficiles à approcher.
Pourquoi pas un rongeur ? A réfléchir, car un lapin ou hamster n’est pas le plus démonstratif des animaux domestiques ! Leur petite taille représente aussi un risque entre les mains d’un enfant qui mesure difficilement  sa force.

Quels risques de contamination ?
Il y a très peu de risques de transmission de maladies de l’animal à l’homme, à condition de faire suivre régulièrement l’animal chez un vétérinaire. Et de bien nettoyer sa cage ou sa litière régulièrement. Evitez de prendre un animal si votre enfant a un terrain allergique ; il existe certes des procédures de désensibilisation, mais qui sont longues et fastidieuses.
7 conseils pour une cohabitation réussie

1.Anticiper le retour à la maison
Pour que l’animal reconnaisse bébé et s’habitue à son odeur, demandez au papa de ramener tous les soirs de la maternité un vêtement de bébé pour le faire sentir à votre animal de compagnie.

2.Accordez-lui la même attention
Une fois bébé à la maison, n’écartez pas votre animal de la vie familiale, accordez-lui la même attention pour qu’il ne sente pas rejeté.

3.Laissez-le renifler bébé 
Si vous observez une mauvaise réaction de l’animal lors de la présentation du bébé (grognements, sifflements, etc…), intervenez immédiatement et laissez-les dans des pièces différentes temporairement. Refaites un essai quand vous sentez que l’animal est prêt, en veillant toujours à ce que la tête du bébé soit tenue plus haute que celle de l’animal.

4.Interdisez-lui de lécher bébé
La langue et la cavité buccale d’un animal est un foyer infectieux grouillant. Il faut donc interdire à l’animal de lécher.

5.Fermez la porte de bébé
Veillez à toujours fermer la porte de la chambre de bébé lorsqu’il dort. Si votre chien sait ouvrir les portes, enfermez-le à l’extérieur ou dans le garage ou dans une pièce fermée à clé, si vous ne pouvez pas le surveiller. Il ne faut jamais laisser votre animal de compagnie seul avec le bébé, même lorsque l’enfant a été accepté.


6.Surveillez les enfants plus grands
Si vous êtes déjà parents et que vous adoptez un animal, ne laissez pas votre enfant lui courir après, lui attraper la queue et lui mettre les doigts dans les oreilles avant qu’ils ne se soient apprivoisés l’un l’autre. Il faut apprendre avant tout à l’enfant à caresser et à laisser l’animal venir à lui et à ne pas abuser de sa gentillesse. L’enfant doit respecter les habitudes du chien ou chat, et ne pas l’embêter par exemple lorsqu’il mange ou dort.

7.Restez toujours à proximité
Même si votre animal est affectueux, évitez de laisser un enfant de moins de 10 ans seul avec un chien ; un chien très gentil peut faire tomber et blesser un enfant en jouant avec lui. Si l’enfant lui fait mal, il peut aussi réagir brutalement pour se défendre. Sans oublier que certaines réactions instinctives et animales peuvent provoquer des drames !

l

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire