Accouchement à domicile : la situation en France

En France, le milieu médical est très hostile en ce qui concerne l’accouchement à domicile. Aux Pays-Bas cependant, cette pratique est très courante. Sur le territoire français, l’accent est surtout mis sur les risques que peuvent encourir la mère et le nouveau-né.

Accoucher à domicile est un choix encore minoritaire

L’accouchement à domicile (surtout en France) est souvent perçu comme primitif car l’acte n’est pas médicalisé et peut, selon les croyances, être dangereux. Toutefois, des études ont été faites et ont démontré qu’il n’y a pas un plus haut taux de mortalité dans le cas des accouchements à domicile. Ce type d’accouchement est tout à fait légal dans l’Hexagone, mais reste très critiquée par le corps médical. Bien que cette idée ne soit pas encore acceptée par toutes les parties concernées, toujours est-il que de plus en plus de femmes optent pour l’accouchement à domicile. Ces femmes sont à la recherche d’un accouchement non médicalisé  et surtout plus "humain". L’accouchement à domicile aurait bien des avantages : il évite à la future mère de se déplacer, de quitter l’endroit familier, quelques fois même en pleine nuit, entre autres.
 


L’accouchement à domicile doit respecter certaines règles

Pas moins de 2 % des femmes en France accouchent à leur domicile. Les autres font plutôt confiance aux hôpitaux ou doivent avoir recours à une assistance médicale. Il y a toutefois un minimum de préparation à respecter pour accoucher chez soi. Par exemple, cela doit se faire en la présence d’une sage-femme  ou d’un médecin. Il doit y avoir un moyen de transporter la mère d’urgence à l’hôpital en cas de problème. Il faut également que les conditions soient les mêmes que dans un hôpital d’un point de vue confort et hygiène. Bien que peu pratiqué à causes des risques bien réels, l’accouchement à domicile  est légal et est entièrement remboursé par la Sécurité sociale. Il est bon de noter que cette pratique ne contient pas plus de risques qu’un accouchement à l’hôpital, s’il est pratiqué dans de bonnes dispositions et si les normes sont respectées.

Voir les commentaires (1)
  • Je ne vois pas ce qu’il y a d' »inhumain » à accoucher à l’hôpital, je ne juge pas les femmes qui décide d’accoucher à domicile, mais à vouloir faire comme « nos grands parents » ca pourrai mal tourner (par exemple le bébé ne respire pas, il faudrait faire un trajet pour l’amener à l’hôpital). Oui les femmes accouchait comme ça l’époque, mais il y avait aussi plus de mortalité chez les nouveaux nés … Vivons avec notre temps. Je préfère mettre toutes les chances de mon coté pour assurer la sécurité de bébé.

Laisser votre commentaire