Communiquez avec votre bébé in utéro

Vers le 4e ou le 5e mois de grossesse vous commencez à sentir bébé bouger en vous et là c’est magique. D’instinct vous avez envie de lui répondre quand il vous donne de petits coups comme pour dire bonjour. Apprendre à communiquer avec lui par le toucher ou la parole, des professionnels de santé peuvent vous y aider et ainsi, vous permettre de créer ce tout premier lien qui n’aura de cesse de grandir et de se renforcer après sa naissance. Voici deux méthodes qui ont fait leurs preuves et qui ont en plus l’avantage de vous préparer en douceur au jour J.

 

La sophrologie : un moment à part avec bébé

La sophrologie, mise au point en 1960 par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo, mêle à la fois des techniques orientales de méditation, de yoga et de relaxation occidentale et vous permet ainsi de vous détendre tant sur le plan physique que mental à travers un travail de visualisation notamment.
Pendant la grossesse, toutes les futures mamans créent un lien affectif avec leur enfant, et vous ne faites pas exception à la règle. La sophrologie, vous permettra d’instaurer des moments privilégiés de détente et de bien-être avec votre bébé que vous pourrez ensuite recréer après sa naissance afin de l’apaiser plus facilement. « J’invite les mamans à entrer en communication avec leur bébé à travers l’exercice du « bercement », explique Carole Serrat, sophrologue (et auteur de Une grossesse sans stress). «Il s’agit de prendre conscience de sa respiration abdominale dans un premier puis d’enlacer son ventre et par des mouvements lents d’avant en arrière de bercer son bébé en lui parlant. En général le bébé réagit tout de suite et de façon très positive. »

 

En musique c’est encore mieux

Dès le 5e mois l’ouïe de votre enfant à naitre est suffisamment développée pour interpréter les sons qu’il perçoit de l’extérieur. Lier le geste à la parole ou l’associer à une musique renforcera encore la communication entre bébé et vous. « J’ai créé une méthode de sophrologie en musique avec Laurent Stopnicki qui a élaboré une musique à base de vibrations sonores et de fréquences basses. Toutes mes séances se déroulent donc en musique et ce qui est incroyable c’est qu’après l’accouchement quand le bébé pleure et qu’on lui remet la musique il s’arrête net, souligne Carole Serrat. Les bébés dont les mamans ont pratiqué la sophrologie sont d’ailleurs en général plus sereins. »

La sophrologie permet également de mieux maîtriser votre accouchement et de mieux gérer vos contractions. Qui plus est parler à bébé selon les techniques apprises au cours des séances, au démarrage des contractions auront pour effet de vous détendre et d’apaiser votre bébé en le mettant en confiance.
Bénéfique dès le début de la grossesse, la sophrologie peut démarrer dès le Vous pourrez ainsi vivre pleinement er mois. Vous en retirerez ainsi un plus grand bienfait.


 

L’haptonomie : Papa aussi communique avec bébé

L’haptonomie c’est la discipline du « toucher affectif ». Cette méthode de préparation à l’accouchement généralement effectuer par une sage-femme, permet de communiquer très tôt avec votre bébé et surtout d’associer le futur papa à la grossesse. Mise en pratique par le docteur néerlandais Frans Veldman, cette technique consiste en une série de caresses et de contacts adressés par les deux parents au bébé qui y est sensible et y répond. La sage-femme est là pour guider vos gestes afin que vous puissiez bien communiquer avec votre enfant. Les légères pressions exercées par vous ou votre conjoint accompagnées du son de la voix invitent bébé à se déplacer et à se rapprocher de votre main, constituant ainsi un véritable échange prénatal.
L’avantage de l’haptonomie est que le futur papa participe pleinement processus et peut ainsi s’impliquer dans la grossesse de sa femme. Par ses gestes et sa voix il va tisser des liens profonds avec son enfant à naître et créer une vraie relation père-enfant au fil des séances. « J’étais plutôt dubitatif au départ mais lorsque ma fille est venue se lover contre ma main, non pas une fois, mais à chaque fois que je la sollicitais, j’ai trouvé ça magique ! Je crois que j’ai ressenti ma première émotion de papa ce jour-là, tout en partageant quelque chose d’exceptionnel avec ma femme », explique Etienne 33 ans, père de Maëlle, 18 mois.
Par ailleurs, l’haptonomie vous aidera le jour J à mieux supporter la douleur. Le papa en effectuant massages doux et points de pressions spécifiques vous aidera à mieux supporter les contractions. Tous comme vous pourrez « appeler » votre bébé à descendre dans le bassin le moment venu.
Contrairement à la sophrologie, les séances d’haptonomie ne débutent qu’à partir due ou e mois, quand vous commencez à sentir votre bébé bouger, à raison d’une séance par mois pour commencer.

Pour en savoir plus : www.caroleserrat.com

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire