10 superstitions autour de la grossesse à combattre avec le sourire 

A deux pas des recettes de grands-mères, on trouve des superstitions plus ou moins farfelues autour de la grossesse. Pourquoi ne pas en rire ?

1. Si le ventre de la mère est pointu, c’est une fille, si le bébé donne des coups de pied du côté droit, c’est un garçon !
Les rumeurs les plus folles concernent certainement le sexe du futur bébé. En fonction de la période de conception, de la forme du ventre, ou même des changements sur le visage de la mère, il serait possible de connaître le sexe. Il faut reconnaître un mérite à ces prédictions : elles ont une chance sur deux de s’avérer exactes.

2.Si la maman a peur d’un chat, bébé aura une tache de vin.
Cette affirmation était encore très répandue il y a quelques années. Si effectivement des émotions de la mère peuvent passer au bébé, on voit mal comment croiser un animal pourrait provoquer un problème cutané… Ces angiomes seraient en réalité liés à des migrations de cellules du placenta.

3.Une femme enceinte ne doit pas croiser les jambes.
Encore une idée farfelue si on lui attribue le fait de favoriser l’étranglement du fœtus avec le cordon ombilical. En revanche, si la future maman a des problèmes veineux, cette recommandation peut être utile pour éviter les œdèmes et la sensation de jambes lourdes.

4.Une femme enceinte ne doit pas coudre, tisser, tricoter, broder.
Même effet abracadabrant que pour le croisement des jambes : risque de strangulation du bébé avec le cordon ombilical ! Rien que ça !

5.Il y a davantage d’accouchements les nuits de pleine lune.
Voilà peut-être la superstition la plus ancrée dans nos esprits… et pourtant, cette affirmation est totalement fausse, déjà 40 ans en arrières des chercheurs américains s’étaient demandés si plein lune et naissances été liées sans trouver de rapports probants.

6.Si la future maman a des brûlures d’estomac, le bébé aura beaucoup de cheveux.
Les avancées de la génétique, bien qu’innombrables et complexes, n’ont encore point démontré qu’une couleur d’yeux, de cheveux, ou toute autre caractéristique physique avaient une corrélation avec un désagrément de santé de la future maman.

7.La femme enceinte ne doit pas sortir la nuit sinon son enfant risque d’être un monstre.
C’est une superstition en cours dans certains pays d’Afrique (Sénégal, Mali etc.). À titre préventif, il faut accrocher des cornes de bœuf au-dessus des portes et fenêtres. On retrouve cette même croyance autour de l’esprit malin en Océanie.


8.Une femme enceinte ne doit pas aller en forêt .
En Asie, les populations pensent que l’odeur corporelle que dégage une femme pendant sa grossesse peut attirer les bêtes sauvages.

9.La femme enceinte doit porter bijoux et rubans entre le 5e et le 7e mois de grossesse.
Eh oui, c’est ainsi en Inde du Sud : la future maman est couverte de bijoux et de rubans par ses meilleures amies à ce stade de grossesse. On la pare dans le temps d’un sari noir qu’elle portera jusqu’à son terme. Dans l’ouest de l’Inde, à contrario, le noir est proscrit et on opte pour un sari rouge ou vert.

10.Il faut porter une ceinture de protection autour du ventre au 4ème mois de grossesse.
C’est la coutume à Taiwan : une sage-femme s’acquitte de cette mission et masse aussi le visage et le corps de la future maman avec de la graisse de porc pour éloigner les maladies. Moins ragoûtant, à Madagascar, l’homme le plus âgé de la famille crache de l’eau sur la femme enceinte de 6 mois pour éloigner le danger en la purifiant de ses fautes !

Une femme enceinte est particulièrement attentive à toutes les conditions extérieures qui pourraient jouer un rôle néfaste dans le déroulement de sa grossesse, afin de mieux s’en protéger. Si les superstitions la rassurent, pourquoi pas…, mais avec BEAUCOUP de modération et à condition de respecter prioritairement les prescriptions et conseils de son gynécologue ou de sa sage-femme !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire