En train de lire
Gare aux méfaits du café pendant la grossesse

Gare aux méfaits du café pendant la grossesse

On a tendance à entendre régulièrement : «Pendant la grossesse, il ne faut pas boire de café, c’est un excitant !»… Ok, mais savez-vous que le café n’est pas le seul produit mis en cause ? Et savez-vous que la caféine présente bien d’autres méfaits pour la grossesse ? Découvrez tout sur le sujet !

La caféine acidifie l’organisme !

Le café est en effet riche en acide urique. De ce fait, si vous en prenez après votre repas, il va séquestrer les minéraux apportés par les aliments que vous aviez ingérés avant… Dommage, une partie des nutriments ne sera pas assimilé par votre organisme.

Le café stimule la sécrétion d’adrénaline !

L’adrénaline sécrétée va amener le pancréas à sécréter lui-même de l’insuline. Résultat : des hypoglycémies occasionnelles peuvent apparaître ! Et que devez-vous faire en cas d’hypoglycémie ? Manger du sucre ! Et trop de sucre peut causer un diabète de la femme enceinte, ou en tout cas augmenter la prise de poids.

La caféine augmente le risque de fausse couche !

La caféine en grande quantité pourrait augmenter le risque de fausse couche ou d’avoir un bébé de petit poids à la naissance. Ne buvez donc jamais plus d’une tasse de café par jour, même si votre café est biologique, les causes seront les mêmes par principe de précaution !!


Le café augmente le rythme cardiaque

La caféine peut augmenter transitoirement le rythme cardiaque, or quand on est enceinte, le cœur est déjà suffisamment mis a contribution et naturellement celui-ci augmente. La caféine passant à travers le placenta, si la consommation est très élevée (en cas de forte consommation de sodas par exemple) le rythme du fœtus peut lui aussi être impacté.

Consommer trop de caféine peut interférer dans la croissance de bébé

Des chercheurs irlandais se sont penchés récemment sur l’impact de la consommation de caféine présente dans le thé et le café des femmes enceintes sur le développement de l’enfant.

Voir Aussi

Pour cela ils ont étudié les habitudes en matière de consommation de caféine de plus de 900 femmes enceintes et ont ensuite comparé le développement de leurs bébés. Il en ressort que la consommation de caféine, même modeste impacte significativement le développement des bébés, réduisant leur poids à la naissance, l’âge gestationnel ou la taille de leur périmètre crânien.

Alors que le collège américain d’obstétrique préconise de ne pas dépasser les 200 g de caféine par jour, l’étude montre que tous les 100 mg consommés, le poids des bébés est réduit de 70g. (NDLR : une tasse de café contient a peu près 100 mg de caféine, une tasse de thé en contient deux à trois fois moins).

Les auteurs conseillent donc de consommer peu de caféine pendant la grossesse.


Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire