Ai-je le droit de boire de l’eau du robinet ?

Même si, en règle générale, l’eau du robinet, fournie par les communes est soumise à des règles strictes, des accidents de parcours peuvent la polluer. Boire l’eau du robinet enceinte peut ainsi être un vrai casse-tête. Le point sur sept idées reçues qui ne coulent pas de source.

 

Les principales pollutions de l’eau du robinet sont dues aux engrais chimiques.

VRAI Utilisés en grande quantité dans certaines régions agricoles, les engrais chimiques se retrouvent dans les nappes phréatiques. Selon le Dr David Servan-Schreiber, les dépassements des normes réglementaires pour les nitrates et les pesticides sont encore très fréquents.

On trouve aussi des résidus de médicaments dans l’eau du robinet.

VRAI Leurs effets sur la santé humaine n’ont pas été mesurés mais des modifications sur le sexe des poissons et des têtards dans les rivières ont été constatées. Leur présence à divers degrés dans l’eau servie à table peut être considérée comme préoccupante.

Il est malheureusement impossible de connaître le taux de nitrates dans l’eau du robinet.

FAUX Tout utilisateur peut demander à vérifier les taux de nitrates et de pesticides auprès de la mairie de son domicile car la publication des tests est obligatoire. En cas d’excès, mieux vaut privilégier l’eau en bouteille ou utiliser une carafe filtrante en veillant à changer régulièrement les filtres.

La teneur en nitrates ne doit pas dépasser 50mg/litre pour une femme enceinte.

FAUX Le taux est de 25 mg/litre pour une femme enceinte. Mais d’autres précautions s’imposent : par exemple, une soupe de légumes et notamment la soupe de carottes, ne doivent pas être laissés à température ambiante au risque de transformer rapidement les nitrates de l’eau en nitrites pathogènes.


L’eau du robinet, dans une maison ancienne, peut poser problème.

VRAI Si les canalisations sont en plomb, cela peut donner à l’eau une teneur de ce métal nocive à l’organisme. Seule solution : boire de l’eau en bouteille.

L’eau du robinet peut être conservée en carafe durant 48 heures.

FAUX Elle ne doit pas être stockée plus de trois ou quatre heures à température ambiante et pas plus de 24 heures au réfrigérateur. Une précaution d’autant plus importante pour la femme enceinte car l’eau qu’elle ingère est une des composantes du liquide amniotique.

L’eau du robinet peut contenir du Bisphénol A.

VRAI Certaines études l’ont établi mais ceci étant, le Bisphénol A est toléré par la législation dans le respect de doses et de températures minimales. De même, les bouteilles d’eau minérale en plastique contiennent également du Bisphénol A. Reste que si l’on a décidé d’allaiter bébé, mieux vaut boire de l’eau minérale en bouteille, si possible en verre par principe de précaution, car on sait que le lait maternel peut contenir du Bisphénol A, un perturbateur endocrinien dangereux pour les fœtus et les nourrissons.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire