Le rôle des sages-femmes

La sage-femme est la spécialiste des grossesses et de l’accouchement. Formée dans une école spécialisée, elle est aussi une interlocutrice privilégiée de la femme enceinte.

Après une première année de premier cycle des études médicales (PCEM1) et quatre ans d’études validées par un diplôme d’État, en praticienne très entraînée, la sage-femme est habilitée à suivre une grossesse de son début jusqu’à un mois après l’accouchement. Un peu plus de 16 000 sages-femmes sont en activité, 51 % à l’hôpital, 19 % dans les cliniques privées et une minorité en PMI. La plupart travaillent donc en maternité, mais une sage-femme sur dix exerce désormais en libéral, un secteur d’activité en augmentation.

A peine 1% de la profession de sage femme est exercée par les hommes

La sage femme peut déclarer votre grossesse, mais aussi assurer les visites prénatales , prescrire certains médicaments ou examens médicaux. Certaines sages-femmes se spécialisent dans l’échographie , le suivi des grossesses pathologiques à domicile ou la préparation à la naissance. Installées en libéral, elles assurent seules les consultations des grossesses sans problème et prennent en charge les séances de rééducation du périnée après la naissance. La Sécurité sociale rembourse huit séances de préparation à la naissance. Les sages-femmes assurent 70 % des accouchements en France. Ce sont les spécialistes de l’accouchement eutocique c’est à dire, sans complication.
En suites de couches, la sage-femme est là pour assurer les soins et vous guider dans vos premiers pas avec bébé. Elle saura entendre vos soucis et vous conseiller dans la rééducation de votre périnée juste après les couches et, plus tard, pratiquer ou vous indiquer une rééducation uro-génitale si nécessaire.


 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire