« PMA sans filtre » : le récit d’un long parcours avec humour et sans tabou

Un homme, une femme, de l’amour et… une stérilité. Cherchez l’intrus… Après de nombreux examens plus invasifs les uns que les autres, le doigt (pas de mauvais jeux de mots !) était enfin posé sur notre problème à concevoir. Nous nous sommes embarqués dans une aventure humaine à la fois douloureuse et extraordinaire : la PMA. Des années durant, nous nous sommes battus de toutes nos forces.

Avoir un bébé

Mon mari était demandeur bien avant moi ! J’ai mis des années à me décider, je ne me sentais pas prête. Nous nous sommes lancés dans les essais bébé en 2011.

Des difficultés à concevoir

Après un an et demi de néant, nous avons décidé de consulter. Direction le cabinet de ma gynéco. Elle n’a pas pris notre situation au sérieux, mettant ça sur le compte de ma morphologie, petit poids… (L’orthographe est ici très importante : à ne pas confondre avec petit pois ! lol). J’ai donc changé de gynéco. Immédiatement, elle nous a fait passer des examens : contrôle de ma réserve ovarienne associé à des courbes de température et spermogramme pour mon mari. Le résultat fut sans appel : le problème provenait des spermatozoïdes : ils étaient lents (voire déjà morts) et très très altérés.

Le recours à la PMA

Ma gynéco nous a dit qu’elle ne pouvait rien faire pour nous et que le recours à la PMA était la seule solution. L’adoption a été envisagée à un moment donné du parcours, mais les délais d’attente nous ont quelque peu découragés. Nous n’avons pas hésité une seule seconde. Nous avons alors entrepris des démarches pour un éventuel don de sperme. Mon mari s’en voulait, mais ce n’était pas de sa faute. Pour moi, c’était un problème de santé comme un autre et nous allions l’affronter ensemble.

Un parcours long et difficile

Le parcours a été très difficile et a duré plusieurs années. Nous avons fait le maximum de FIV ICSI (avec injection intracytoplasmique de spermatozoïde) possibles. Même dans les pires moments, j’ai tenté de garder espoir. C’est une expérience de vie incroyable, pleine de douleur et d’amour.

Et après ?

Aujourd’hui, notre parcours est bel et bien terminé, mais je ne pourrai jamais oublier. Je reste définitivement touchée par tous ceux qui traversent des épreuves semblables. La PMA, au-delà de toutes ses souffrances, m’a appris une chose sur moi-même : la capacité à dépasser mes propres limites, à réaliser ce qui semble impossible, par amour pour l’autre. J’ai ressenti le besoin de témoigner de ce parcours en écrivant. J’ai pris le parti de tout dire, sur un ton léger, y compris ce qui ne se dit habituellement pas… L’humour et le cocasse de certaines situations nous ont aidé à tenir bon durant toutes ces années, le style de mon récit est donc volontairement direct.

Mon livre « PMA sans filtre » est en vente sur les sites Fnac, Amazon, Cultura et sur commande auprès des librairies. Vous pouvez retrouver toutes les informations sur la page Facebook du livre.


Je souhaite également rendre hommage à la médecine et c’est pourquoi je vais reverser la majeure partie des bénéfices à l’Agence de la Biomédecine pour contribuer à la recherche en PMA et aider d’autres couples, j’y tiens particulièrement.

Merci.