Comment avoir des cheveux en pleine forme pendant la grossesse ?

Cheveux filasses, écailles ternes, pointes fourchues, aie, aie, aie les cheveux en ce moment depuis que vous attendez bébé ? Votre chevelure fait grise mine alors que les copines vous disaient que vous auriez une crinière de sirène, brillante, épaisse, facile à coiffer… Mais avec quelques astuces, on peut rectifier le tir pour les remettre en bonne santé avant la naissance et mieux contrôler par la suite. Neuf Mois vous explique comment faire.

À quel rythme laver ses cheveux pendant la grossesse ?

Des shampoings plus espacés sont une bonne alternative car sous l’effet des œstrogènes, le cuir chevelu devient plus sec et la chevelure est plus brillante. Pourquoi les agresser avec des shampoings trop fréquents ? S’ils sont secs et ternes, mieux vaut miser sur des shampoings extra-doux et nourrissants en espaçant les lavages tous les deux ou trois jours. Profitez-en aussi pour enrichir votre alimentation avec des aliments qui stimulent la kératine : les haricots, riches en acides aminés soufrés, la carotte pour la vitamine A et le bêta-carotène qui assouplissent les cheveux et les champignons, riches en vitamines B3, en fer et en zinc.

Quels sont les soins à utiliser pour avoir des cheveux plus éclatants enceinte ?

Sel, chlore et UV, rien de tel pour ternir les cheveux, surtout s’ils ont été colorés avant la grossesse. Pas question de filer chez le coloriste raviver les pigments avant l’arrivée de bébé. Alors quelle solution ? Le bon plan c’est de manger équilibré pour faire le plein de vitamine K, indispensable pour avoir de beaux cheveux. Ensuite, cesser de les traumatiser avec des coiffures compliqués, serrées dans des accessoires qui les agressent. Enceinte, on en profite pour oser le naturel. Une coupe courte, facile à coiffer avec les doigts, c’est l’idéal et cela a l’avantage de tuer dans l’œuf l’effet racines. Deux fois par semaine, avant le shampoing, on pose pendant un quart d’heure une huile nourrissante pour nourrir la fibre capillaire avant d’appliquer un shampoing doux, bio si possible, qu’on laisse agir cinq minutes avant de le rincer et d’appliquer un après-shampoing ou un masque. Rinçage prolongé, à l’eau tiède, puis essorage délicat dans une serviette éponge, en tamponnant légèrement.


Que faire si les cheveux tombent pendant la grossesse ?

À force d’entendre dire que les femmes enceintes ont des cheveux en veux-tu en voilà, on s’étonne que les nôtres se retrouvent déjà dans le siphon de la douche. Et que leur brillance soit surtout le fait du sébum ! Parfois, le cuir chevelu frôle l’overdose hormonale et la tendance s’inverse : la chute des cheveux s’accélère au lieu de freiner, les cheveux se placent mal, souffrent de sécheresse ou d’excès de sébum. Certes, sur ces deux derniers aléas, les excès de soleil, de chlore et de sel n’arrangent rien. Seule solution : des masques hydratants et un séchage naturel. Quant au sébum, shampoing doux et masque purifiant appliqué sur les longueurs réduiront l’aspect luisant sans alourdir les racines.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire