Neufmois.fr » Conception » Adoption » La premiĂšre Ă©tape pour adopter ? L’agrĂ©ment

La premiĂšre Ă©tape pour adopter ? L’agrĂ©ment

Comment adopter un enfant ? On entend souvent parler de « parcours du combattant » pour Ă©voquer le chemin qui mĂšne les adoptants Ă  leurs enfants. Le chemin est en effet long mais trĂšs bien balisĂ©. L’agrĂ©ment en constitue la premiĂšre Ă©tape.

 

L’agrĂ©ment est nĂ©cessaire Ă  l’adoption

L’agrĂ©ment est une condition indispensable et incontournable pour l’adoption d’un enfant, qu’il soit pupille de l’État ou Ă©tranger. C’est un document dĂ©livrĂ© par le prĂ©sident du Conseil gĂ©nĂ©ral Ă  la suite des investigations menĂ©es, sous forme d’entretiens, par les services sociaux du dĂ©partement. La premiĂšre Ă©tape du parcours vers l’adoption passe donc par les bureaux de l’aide sociale Ă  l’enfance (ASE). Il faut les contacter par courrier, en exprimant son dĂ©sir d’adoption. Suit une rĂ©union d’information, puis le dossier commence Ă  se constituer. Trois rapports (psychologique, social et mĂ©dical) sont Ă©tablis. À cela vous devrez ajouter des piĂšces d’état civil, casier judiciaire, photos, extraits de naissance
 Il s’agit pour les Ă©quipes psycho ou mĂ©dico-sociales, d’évaluer les capacitĂ©s psychologiques, familiales et Ă©ducatives des candidats Ă  accueillir un enfant dĂ©jĂ  nĂ©, ainsi que les conditions matĂ©rielles de cet accueil. Au cours de ce cheminement, les futurs parents sont sensĂ©s mieux comprendre et prĂ©ciser quels sont pour eux les enjeux de l’adoption. Ils doivent dĂ©finir leur projet (concernant l’ñge de l’enfant, son sexe et sa nationalitĂ©) et leurs limites (un ou plusieurs enfants, enfants Ă  particularitĂ©s,
). Environ neuf mois aprĂšs la premiĂšre prise de contact, l’agrĂ©ment est dĂ©livrĂ© aux parents potentiels.

L’agrĂ©ment peut ĂȘtre refusĂ©, mais c’est exceptionnel. Cela dit, son obtention n’équivaut pas Ă  un droit de se voir confier automatiquement un enfant. Entre l’obtention de l’agrĂ©ment et l’arrivĂ©e d’un enfant français, le dĂ©lai peut ĂȘtre trĂšs long (trois ans en moyenne), vu le nombre rĂ©duit d’enfants adoptables par rapport aux demandes. Les familles qui ne veulent pas attendre aussi longtemps se tourneront vers l’adoption d’un enfant Ă©tranger.

À lire absolument