La fécondation in vitro

La fécondation in vitro est une des techniques de procréation médicalement assistée. Elle donne la possibilité aux couples jugés stériles de concrétiser leur rêve de fonder une famille.

Comment se passe une fécondation in vitro ? :

FIV : étape 1

Recueil des ovocytes

La stimulation ovarienne a pour but d’obtenir la croissance de plusieurs follicules permettant le recueil de plusieurs ovocytes. L’administration d’hormones permet ainsi de passer de une à plusieurs cellules sexuelles matures produites par cycle. Un contrôle échographique des ovaires et des dosages répétitifs d’oestradiol aussi appelé monitorage permet de déterminer le nombre d’ovocytes matures produits, leur taille et d’éviter une stimulation excessive. Le médecin adaptera le traitement et la surveillance en fonction des résultats. Lorsque les follicules ont atteint une taille suffisante, le médecin injecte une hormone qui déclenche l’ovulation  (HGC : gonadotrophines chorioniques). Les ovocytes terminent leur maturation et 34 à 36 heures après l’injection de HGC, la ponction folliculaire se fait. En général, cela se passe par voie vaginale sous anesthésie locale.

Recueil des spermatozoïdes

Le recueil des spermatozoïdes se fait par masturbation le jour de la ponction des follicules. Un délai d’abstinence sexuelle de 2 à 6 jours est recommandé afin de récolter des spermatozoïdes de bonne qualité.

FIV : étape 2

Les ovocytes sont extraits des follicules et transférés dans un milieu de culture propre à la fécondation. Puis les ovocytes et les spermatozoïdes les plus mobiles récoltés sont mis en contact. Les spermatozoïdes doivent alors féconder les ovocytes. Ils sont conservés à 37°C dans une atmosphère qui permet de conserver un pH neutre.


FIV : étape 3

Le transfert des embryons
48 heures après, on peut déjà connaître le nombre d’embryons obtenus. C’est à ce moment que 2 ou 3 embryons sont alors transférés à l’intérieur de l’utérus. Pour augmenter les chances de grossesse, certains laboratoires poursuivent la culture in vitro des embryons 1 à 4 jours de plus. C’est la coculture.
Le transfert est indolore et très rapide. Un fin tuyau en plastique est introduit dans l’utérus et les embryons sont poussés dans la cavité utérine à l’aide d’une seringue.

Après la FIV

Les autres embryons seront congelés pour, en cas d’échec, être replacés dans un prochain cycle ou si le couple désire d’autres enfants dans les deux ans qui suivent l’accouchement après une fécondation réussie. Deux semaines après le transfert des embryons, un test permet de déterminer s’il y a grossesse ou pas. Les grossesses par fécondation in vitro sont des grossesses normales et ne demandent pas de surveillance supplémentaire. Néanmoins, le risque de grossesse multiple est augmenté du fait du transfert de plusieurs embryons. Une tentative de FIV coûte environ 2500€. Dans le cadre d’un traitement de stérilité la FIV est prise en charge à 100% par la sécurité sociale. Les demandes sont à faire auprès de votre gynécologue.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire