Uvestérol A-D-E-C de retour malgré le décès d’un nourrisson

Alors que l’Uvestérol D a été retiré du marché le 6 janvier, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) a mis en place en fin de semaine dernière une recommandation temporaire d’utilisation (RTU) pour permettre un accès sécurisé à l’Uvestérol Vitamine A.D.E.C. Ce médicament est en effet inpour les patients qui ne peuvent pas s’en passer en raison de situation pathologiques particulières. Ce médicament s’administre pourtant de la même manière que la vitamine D.

Qui doit prendre de l’Uvestérol Vitamine A.D.E.C ?

C’est aussi une pipette qui permet l’administration de l’Uvestérol VITAMINE A.D.E.C, un médicament dont l’usage est réservé à des situations pathologiques particulières. Notamment chez le nouveau-né prématuré et le nourrisson présentant un risque de carence ou de malabsorption en vitamine A, D, E et C. En règle générale, ce traitement est administré à l’hôpital, mais il faut parfois poursuivre le traitement en ambulatoire, d’où cette RTU, pour permettre l’utilisation de l’Uvestérol VITAMINE A.D.E.C en dehors de l’hôpital. Cependant, la prescription sera faite à l’hôpital et le produit délivré en rétrocession pour une utilisation restreinte chez les enfants qui présentent un syndrome de malabsorption, notamment en cas de mucoviscidose, cholestase ou insuffisance intestinale.

Quand ce traitement sera-t-il disponible ?

La RTU concernant l’Uvestérol Vitamine A.D.E.C sera mise en œuvre d’ici la fin du mois de janvier. D’ici là, l’ANSM recommande aux familles des bébés ayant besoin de ce produit de se rapprocher de leur médecin traitant.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire