Quimper : un bébé est né sur un rond-point bloqué par les gilets jaunes

Julien, ambulancier de 33 ans, conduisait sa femme Gaëlle à l’hôpital de Quimper quand il a été contraint de s’arrêter. Il manquait de temps pour rejoindre la maternité, située à trente minutes de chez eux. Les contractions étaient devenues trop fortes et la jeune femme a dû accoucher à proximité du rond-point de Troyalac’h. Fait étonnant, ce rond-point était partiellement bloqué par les gilets jaunes depuis le début du mouvement.

Manque de temps

Julien et Gaëlle sont partis de leur domicile de Concarneau mardi matin, alors que cette dernière commençait à ressentir des contractions. Direction l’hôpital de Quimper, situé à trente minutes de chez eux. Mais en route, les contractions sont trop fortes et Gaëlle dit à Julien que c’est trop tard, ils n’ont plus le temps, le bébé arrive : « Les contractions étaient de plus en plus fortes. Il a fallu garder son sang-froid sur la route. » a déclaré le jeune papa encore ému au Parisien.

Julien poursuit son récit et explique : « Le bébé commençait déjà à sortir. Il était 9 heures du matin, il y avait des ralentissements partout, et nous arrivions au niveau du rond-point de Troyalac’h, rond-point partiellement bloqué par les Gilets jaunes depuis un moment, déjà« .

Accouchée par son papa

Le jeune papa avait appelé les secours qui lui ont conseillé de s’arrêter. Engagé sur la quatre voies, Julien a dû prendre la première sortie, où se trouve le rond-point bloqué par les Gilets jaunes. N’ayant pas d’autres choix et étant de toute façon ralenti, il s’est arrêté sur le bas-côté, un peu avant le rond-point. Il a installé sa femme comme il a pu sur le siège avant pour pouvoir l’aider. Ambulancier de métier, il raconte que la tête de leur petite fille était déjà sortie : « La tête était là. Je l’ai aidée à sortir, mais le cordon ombilical était enroulé autour du cou. Instinctivement, je l’ai enlevé, et j’ai posé la petite sur le torse de sa mère. Quelques tapes dans le dos, et soulagement ! Elle a pleuré ! » Le SMUR est rapidement arrivé sur les lieux, et la maman et son bébé ont pu être finalement conduits à l’hôpital.


Des parrains surprenants

Désormais pris en charge par la maternité, les jeunes parents ont eu la surprise de recevoir la visite de plusieurs Gilets jaunes. Le jeune papa le raconte avec le sourire : « Le plus drôle, c’est que dix représentants des gilets jaunes, qui ont eu vent de cette histoire, sont venus voir Gaëlle à la maternité ! Avec plein de cadeaux pour notre petite Calie… qui va très bien. » Un accouchement que les parents pourront raconter à leur petite Calie avec émotion !