Qu’est-ce qui fait fumer les neurones des futurs papas ?

On l’oublie parfois, mais pendant la grossesse papa s’inquiète ! Beaucoup parfois ! D’humeur changeante sous l’assaut des hormones et du petit bout qui grandit dans notre bidon, Chéri ne sait pas toujours comment réagir… Pétris d’angoisse ou de questions, nos futurs papas se sont laissés aller à quelques confidences, dévoilant ce qui les a le plus gêné ou surpris pendant la grossesse de leur alter ego.

 

– Pour notre premier bébé, ma femme a eu d’horribles nausées matinales, au point de toujours garder un récipient à coté d’elle. Son appétit de femme enceinte était toujours là, mais si elle mangeait quelque chose qui la rendait malade, elle refusait de le manger à nouveau dans les jours qui suivaient. Je faisais donc constamment des allers et retours au magasin pour trouver quelque chose de nouveau afin qu’elle mange des trucs qu’elles apprécient.

 

– Quand Rachel est tombée enceinte de notre deuxième petit bout, Natalie, j’ai eu très peur que l’on manque d’argent, mais j’ai vite réalisé qu’avoir un second bébé était plus gratifiant que d’avoir de bonnes finances !

 

– Est-ce que ma femme m’accordera encore du temps après la naissance du bébé ? Suis-je jaloux d’un nourrisson qui n’est même pas encore là ?

 

– Avec toutes ses sautes d’humeur, les choix alimentaires bizarres de la grossesse et les nausées matinales, ma femme est devenue une personne pas très agréable à vivre… J’étais inquiet qu’elle reste comme ça pour toujours, à tort !

 

– M’en veut-elle d’avoir un sommeil solide quand bébé pleure ?

 


– Pendant la grossesse de ma femme, le sexe est devenu compliqué. J’avais peur de faire mal au bébé ou de le frapper à la tête. Je me souviens avoir eu l’impression qu’un tiers nous regardait : traumatisant comme expérience !

 

– Lors de la première grossesse de ma femme, j’étais en admiration totale devant l’ensemble du processus. Même ses flatulences me faisaient rire ! Mais pour la seconde, je me suis moins amusé… Bien sûr, c’est inévitable, mais quand ça arrive, je suis gêné…

 

– Les gens sont toujours très gentils avec les femmes enceintes. J’espérais profiter un peu de cette charité publique. Malheureusement, le mari d’une femme enceinte reçoit la porte qui vient de s’ouvrir sur le visage ! Je suis invisible moi !

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire