En train de lire
Prestations familiales : quels changements pour les Français en 2018 ?

Prestations familiales : quels changements pour les Français en 2018 ?

Le 27 septembre dernier, le gouvernement a publié les grandes lignes de son projet de loi de financement de la sécurité sociale 2018 (PLFSS). Un des axes de travail du nouveau gouvernement étant d’augmenter le pouvoir d’achat des familles et de soutenir ces dernières. Pour cela, plusieurs mesures vont donc entrer en vigueur en 2018. Est-ce que cela me concerne ma famille et moi, et qu’est-ce qui va concrètement changer ? Petit tour d’horizon des nouvelles mesures.

Actuellement, quelles sont les prestations familiales ?

La PAJE signifie Prestation d’Accueil du Jeune Enfant. Elle comprend 4 parties : une prime à la naissance ou à l’adoption, une allocation de base, un complément de libre choix de mode de garde et un complément de libre choix d’activité. La prime à la naissance ou à l’adoption est versée sous conditions de ressources à partir du 7ème mois de grossesse ou le mois suivant l’arrivée de l’enfant au sein du foyer. Depuis quelques années les dates de versement ont évolué et la prime est généralement versée après la naissance. L’allocation de base quant à elle, est une allocation versée sous conditions de ressources pour les familles avec un enfant de moins de 3 ans à charge ou une adoption d’un enfant de moins de 20 ans. Le complément du libre choix de garde est pour sa part, versé pour aider la famille à faire garder leur enfant, le complément de libre choix d’activité est quant à lui versé à la personne qui choisit de ne plus exercer d’activités professionnelles pour garder son enfant.

L’accompagnement des familles monoparentales

Le gouvernement veut soutenir les parents isolés car les problèmes de garde représentent un frein majeur à la reprise d’emploi. Le PLFSS 2018 prévoit donc une revalorisation du Complément de Libre Choix du Mode de Garde (CMG). Le CMG est une allocation qui permet la prise en charge partielle de la rémunération d’une assistante maternelle, une garde à domicile ou une micro-crèche. Son montant varie selon le nombre d’enfants à charge, l’âge de votre enfant et vos ressources.

Concrètement, qu’est-ce qui va changer ? Le montant du plafond du CMG va être majoré de 30% pour les familles monoparentales. Suivant le montant du revenu des familles, cette aide pourra augmenter jusqu’à 250 euros par mois.


Une aide exceptionnelle aux parents isolés sans pension alimentaire :

Nombreux sont les parents isolés qui ne perçoivent pas de pension alimentaire, et cela pour différentes raisons. Le gouvernement veut aider ces derniers en augmentant les aides et en facilitant le recouvrement des impayés de pension alimentaire. Ce qui va donc changer ? Les parents ne percevant pas de pension ou une pension inférieure à 104,1 euros par mois pourront bénéficier d’un soutien exceptionnel en 2018. Le montant de l’allocation de soutien familial (109,7 € par mois) sera ainsi revalorisé de 6 €. L’ARIPA, l’Agence de Recouvrement des Impayés de Pensions Alimentaires permettra également aux couples se séparant à l’amiable de régler rapidement la question de la pension alimentaire sans passer par un juge.

Voir Aussi

L’appui aux familles nombreuses en difficulté financière

Les familles nombreuses vont pouvoir bénéficier d’une aide exceptionnelle en 2018. Mais concrètement, qu’est-ce qui va changer ? Le montant majoré du complément familial (CF 236,7 € par mois) sera ainsi revalorisé au 1er avril 2018 de 16,8 € par mois.

Le complément familial et l’allocation de base de la PAJE vont être recalculés et restructurés

Ce changement ne concerne pas les enfants nés avant le 31 mars 2018. Dès le 1er avril 2018, le montant de la PAJE et du complément familial sera recalculé. Les plafonds de ressources pour la PAJE vont suivre ceux du complément familial. Résultat, les familles aisées ne pourront sans doute plus en bénéficier. En règle générale, le montant de la PAJE va diminuer pour la plupart des familles. Parallèlement, les montants des primes à la naissance et à l’adoption seront revalorisés.


Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire