Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Morts maternelles : le CNGOF publie le rapport des rĂ©unions des experts pour amĂ©liorer la prise en charge des femmes enceintes

Morts maternelles : le CNGOF publie le rapport des réunions des experts pour améliorer la prise en charge des femmes enceintes

En France, la mortalitĂ© maternelle a considĂ©rablement baissĂ© depuis plusieurs dĂ©cennies. Cela est dĂ» Ă  la mobilisation des Ă©quipes mĂ©dicales et au travail en amont de comitĂ©s d’experts qui permettent de mieux comprendre ces situations complexes pour mieux les prĂ©venir. Un comitĂ© national d’experts sur la mortalitĂ© maternelle (CNEMM) se rĂ©unit rĂ©guliĂšrement et fait part de ses conclusions aux professionnels de santĂ© pour toujours mieux les former. Voici les conclusions des derniĂšres sĂ©ances d’expertise, les points forts abordĂ©s et il y a de bonnes nouvelles.

Streptocoque A ou complications aprùs l’accouchement : agir sans attendre

Le comitĂ© d’experts souligne tout d’abord dans sa rĂ©union de septembre l’importance d’une prise en charge rapide d’un syndrome infectieux. Quand une femme se plaint d’un syndrome abdominal aigu faisant penser Ă  une infection il faut absolument penser Ă  une prise en charge d’une infection bactĂ©rienne au streptocoque A afin d’éviter de perdre du temps dans la thĂ©rapeutique. Dans un autre temps, quand une femme dĂ©veloppe une complication dans le post partum, il est aussi important qu’elle soit prise en charge dans l’établissement oĂč elle a accouchĂ©. En effet, la prise en charge est beaucoup plus efficace quand l’équipe mĂ©dicale connaĂźt le dossier de la patiente.

Prise en charge de l’hĂ©morragie du post partum : des progrĂšs

L’amĂ©lioration des soins au niveau de l’accouchement a permis ces derniĂšres annĂ©es de faire baisser de moitiĂ© la mortalitĂ© par hĂ©morragie. S’il reste encore des inĂ©galitĂ©s de prise en charge sur le territoire, de nouveaux axes de travail doivent permettre de faire encore diminuer le nombre de dĂ©cĂšs liĂ©s Ă  l’hĂ©morragie du post partum. Ainsi les situations  Ă  risques doivent ĂȘtre recherchĂ©es pendant toute la grossesse. Quand celles-ci sont avĂ©rĂ©es, toutes les ressources doivent ĂȘtre prĂ©vues pour prendre en charge l’accouchement. En cas d’absence d’obstĂ©tricien chirurgien, des procĂ©dures faisant appel Ă  d’autres chirurgiens doivent ĂȘtre mises en place.

ArrĂȘt cardio-respiratoire : plus une fatalitĂ©

L’arrĂȘt cardio-respiratoire est un Ă©vĂšnement trĂšs grave mais qui n’est pas forcĂ©ment irrĂ©versible. Une grande Ă©tude scientifique menĂ©e Outre-Atlantique a montrĂ© que les femmes qui subissaient un arrĂȘt cardio-respiratoire avaient des taux de survie variant de 59% Ă  71%. Si l’arrĂȘt cardio-respiratoire est gravissime il n’est donc pas toujours fatal. C’est grĂące aux connaissances, Ă  l’entraĂźnement et l’organisation des Ă©quipes mĂ©dicales que des progrĂšs immenses ont pu ĂȘtre rĂ©alisĂ©s sur ce point.

À lire absolument

Laisser un commentaire