Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus grossesse » MortalitĂ© nĂ©onatale : la France loin derriĂšre ses voisins europĂ©ens

Mortalité néonatale : la France loin derriÚre ses voisins européens

LInserm (Institut national de la santĂ© et de la recherche mĂ©dicale) vient de dĂ©voiler un rapport europĂ©en, l’Euro-Peristat. Ce dernier a classĂ© la France bien bas en terme de mortalitĂ© nĂ©onatale et de mortinatalitĂ©. On y retrouve les chiffres sur la santĂ© pĂ©rinatale de 2015 dans 28 des pays membres de l’Union EuropĂ©enne, ainsi que l’Islande, la NorvĂšge et la Suisse. Les rĂ©sultats de la France sont un peu mitigĂ©s, elle est excellent en terme de cĂ©sarienne mais mauvaise Ă©lĂšve en terme de mortalitĂ© nĂ©onatale.

Mortalité néonatale : la France en bas du classement

Selon les chiffres de cette Ă©tude, la France est 23Ăšme sur 28 en terme de mortalitĂ© nĂ©onatale, c’est-Ă -dire le dĂ©cĂšs des bĂ©bĂ©s dans le mois qui suit la naissance. D’aprĂšs le rapport, les chiffres en France sont « prĂ©occupants« , la mortalitĂ© nĂ©onatale « reprĂ©sente 2,4 sur 1 000 naissances vivantes », faisant passer la France de la 17Ăšme Ă  la 23Ăšme place par rapport Ă  2010. InvitĂ©e sur Europe 1, BĂ©atrice Blondel a Ă©voquĂ© plusieurs hypothĂšses pouvant expliquer ses chiffres : un changement d’attitude des parents vis-Ă -vis de l’IMG (interruption mĂ©dicale de grossesse) ; un moins grand acharnement thĂ©rapeutique en France que dans les autres pays europĂ©ens ; un lien entre la mortalitĂ© nĂ©onatale et les moyens humains et matĂ©riels en France.

Mauvaise Ă©volution des facteurs de risques

La France est Ă©galement en bas du classement en terme de mortinatalitĂ©, c’est-Ă -dire les enfants morts-nĂ©s. Ils reprĂ©sentent trois cas pour mille naissances sans compter les IMG. Le rapport a pointĂ© du doigt certains facteurs de risque beaucoup trop Ă©levĂ© en France. Le vieillissement de la population des femmes qui accouchent notamment : 20,6% de femmes de 35 ans et plus en 2015. Egalement le tabagisme, problĂšme trĂšs rĂ©curent en France (environ 32% de la population française fume). D’aprĂšs les chiffres, 16.3% des femmes fumeraient pendant leur troisiĂšme trimestre de grossesse, faisant de la France le 20Ăšme pays sur 22 disposant de chiffres Ă  ce sujet.

La France bonne élÚve en terme de césarienne

La France n’est pas mauvaise en tout et on peut mĂȘme dire que les chiffres concernant les cĂ©sariennes sont excellents. Stables depuis 2010 alors qu’ils augmentent dans 17 des 31 pays. L’Inserm explique : « Avec une cĂ©sarienne pour 5 naissances en 2015 (20,2%), la France se situe au 7e rang sur 31 pays, ce qui la classe dans le groupe de pays ayant des taux bas. {…} La France est particuliĂšrement bien classĂ©e pour les situations Ă  haut risque de cĂ©sarienne (3e rang), 75% en cas de prĂ©sentation par le siĂšge (4e rang), et 54% en cas de grossesse multiple (5e rang)« .

À lire absolument