En train de lire
Les objets connectés pour une grossesse 4.0, une aide ou un stress de plus ?

Les objets connectés pour une grossesse 4.0, une aide ou un stress de plus ?

Quand la grossesse est là, le stress apparaît aussi. Est-ce que bébé va bien ? Est-il en forme ?… Un tas de questions peuvent surgir et il est souvent difficile d’avoir la réponse immédiatement. Malgré tout, il existe maintenant de plus en plus de technologies qui rassurent les futures mamans et qui donnent un état de santé du fœtus en instantané. Moniteurs, doppler, baby phone connectés… font maintenant partie de la grossesse mais qu’en est-il réellement ? A-t-on réellement besoin de tant de technologie quand on sait qu’un simple bug peut faire stresser plus qu’autre chose ? Pour le savoir, il faut faire le tour des dernières innovations. Certaines sont surprenantes…

Avoir des nouvelles de bébé en permanence, le secret des objets connectés

De nombreuses technologies viennent investir notre quotidien alors pourquoi pas lors d’une grossesse ? Certes, nous avons accès à une médecine performante, à des échographies et à un suivi médical dont les générations précédentes ne disposaient pas mais où arrêterons-nous le progrès ? Pour voir où nous en sommes, certaines mamans se prêtent au jeu des tests d’appareils connectés lors de leur grossesse et c’est le cas d’Elodie Bongrain dans L’Obs. Dans un article où elle énumère tous les avantages ainsi que les inconvénients à se servir de ces objets, on peut comprendre à quel point ces derniers peuvent sembler nécessaires mais aussi stressants.

Pour le cœur, pour faire écouter de la musique à bébé ou pour le voir grâce à des échographies en 3D et en direct… Tous les moyens sont bons pour prendre des nouvelles de bébé à n’importe quelle heure de la journée. Alors par où commencer ? D’abord, on peut tester le cœur du fœtus grâce à l’appareil connecté « Aimo ». Ce dernier permet surtout, une fois placé sur le ventre de la future mère, de prendre le pouls du bébé tout en diffusant des images échographiées de lui sur un écran. Une méthode efficace donc pour voir comment le bébé se porte et rassurer par ailleurs la maman. Un projet chinois nommé « Modoo » a également failli voir le jour. Cette technique aurait pu permettre à la maman mais aussi au médecin de connaître 24 h sur 24 les activités cardiaques du bébé. Faute de financement, le projet a dû être abandonné.

Des appareils toujours plus performants

Dans le même ordre d’idées, on peut avoir recours à un tensiomètre électronique tel que celui proposé par Omron. Il fournit des informations très précises sur la santé du bébé même s’il ne met pas en relation les résultats et le médecin. Pour encore plus de technologie, il est possible d’avoir accès au baby phone « Smart baby monitor » qui est directement relié au téléphone des parents ! Il permet également d’analyser les sons qu’émet le fœtus mais aussi d’avertir quand il pleure. L’application a été exploitée pour durer dans le temps puisqu’il est même possible de s’en servir une fois que le bébé a grandi. Pour contrôler les bruits dans la chambre d’un enfant la nuit, l’appareil est très efficace.


Bébé aime la musique ? Si vous pensez que oui, il est maintenant possible de lui faire écouter de la musique in utero. Oui oui, vous avez bien entendu. Le moniteur Bellabeat Shell permet de jouter de la musique alors même que le bébé est encore dans le ventre de sa mère. Si vous voulez encore plus « d’efficacité » lors de votre transmission musicale, une ceinture un peu spéciale appelée « Ritmo » propose de diffuser de la musique grâce à des écouteurs directement mis dans le vagin. Le processus semble un peu fou et l’on veut bien comprendre les réticences…

Voir Aussi

Le paradoxe des objets connectés

Certaines technologies sont très performantes et aident, même avant la conception, à faire un pas de plus vers la maternité. C’est le cas du projet « Yono earbud » qui propose aux femmes de capter les mouvements effectués pendant la nuit et de les analyser afin d’optimiser les chances de fécondation. Relié à un téléphone, ce système intelligent créé sous forme d’oreillette pourrait bien révolutionner les méthodes de conception. Mais dans d’autres cas, là où les objets connectés sont censés rassurer et déstresser la future maman pendant la grossesse, la question de l’efficacité se pose.

Comme le souligne Elodie Bongrain dans le magazine L’Obs, ces appareils peuvent vite devenir stressants. L’effet escompté est donc inversé. Si un problème technologique survient, cela peut laisser imaginer que le bébé ne respire plus ou qu’il peut avoir des problèmes médicaux d’un autre ordre. L’addiction joue donc un rôle déterminant dans l’utilisation de ces nouvelles technologies. Même si la mise sur le marché garantit une certaine qualité du produit, les bugs peuvent parfois survenir. La future maman est-elle en mesure de surpasser cette charge de stress sachant que ces objets sont censés procurer l’effet inverse ? Telle est la question…


Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire