Le supermarché, cette caverne maléfique !

Enceinte, ce moment magique, ces neuf mois merveilleux, entre nausées, sciatique, petite aigreur, cette découverte d’un nouveau « soi », ces nouvelles émotions, ces moments où vous vous mettez à pleurer parce que votre fromage n’est plus en rayon, ainsi que ces soit-disant privilèges. Se faire masser, chouchouter, dorloter, recevoir et accepter des petites attentions de Chéri, de Tata Ginette ou de Sœur Gertrude et surtout se goinfrer, manger. Lily, auteure et créatrice du blog « Maman et Toussa Toussa », nous raconte Toussa Toussa… ses joies et ses souvenirs au supermarché !

Règle n°1 : Ne pas se mentir

Oui enceinte, je mangeais, un peu, moyennement, beaucoup, je l’avoue…

Constat 695 : Déculpabiliser

Et pour se nourrir, il faut se rendre dans « cette caverne à envies », le supermarché* (voir définition au bas de l’article*) !
Au début de la grossesse, tout va bien (sauf si enceinte, votre sangsue de copine nommée sciatique vous suit hein, que l’on soit d’accord), les allées sont assez larges, vous pouvez toujours prendre le petit panier et vous baisser, vous n’attaquerez pas les gâteaux directement dans le rayon, vous continuerez à passer à la caisse de Monsieur et Madame tout le monde et vos courses dureront en moyenne 45 minutes. (Note à vous: Prenez garde aux nausées inopinées….)

Viendra ensuite ce moment, où vous ne prendrez plus ce panier pour cause de ne plus arriver à vous relever. Vous resterez bloquées au moins 5 bonnes minutes au rayon pâte à tartiner car cette sangsue de sciatique vous empêchera de bouger. Vous pousserez le caddie d’une main (pas chargé le caddie) en essayant d’une autre, d’attraper le paquet de gâteaux ouvert dans le petit compartiment destiné à poser délicatement votre petit précieux.
Arrivera ensuite le jour où vous pousserez des deux mains votre caddie (pas chargé le caddie) avec tout l’élan que votre corps peut encore donner. Ce moment où vous n’arriverez plus à atteindre le fond de votre caddie, pour cause d’énorme ventre ! Ces articles en bas de rayon que vous devrez oublier, ou presque…

Vos courses dureront en moyenne 1 heures 30…30 minutes de course, plus environ 15 minutes dans le rayon pâte à tartiner et 60 minutes dans le rayon bébé. Et le coup fatal, celui où d’un seul coup, plus personne ne vous voit ! La femme enceinte devient invisible à l’approche de la fameuse caisse prioritaire…

Certaines diront : « Je n’y passe pas ». D’autres penseront : « Drive, livraison à domicile », à cette approche des 10 personnes devant soi. Oui 10 personnes, et une moyenne de 4 personnes âgées devant vous, vont bien souvent ne pas s’apercevoir de votre ventre et se dire que vous n’êtes pas plus prioritaires qu’eux…

Règle n°2 : Prenez garde à vos hormones

Oui car soit vous allez attendre, attendre et attendre, soit vous vous mettrez à crier haut et fort : « Non ce ne sont pas des gaz, je ne fais pas d’aérophagie, hein ! » Et pour vous, supermarché ? Drive ? Invisible Mum’s ?


Le supermarché, cette caverne maléfique

 

*Définition du Supermarché : Caverne maléfique où se mélangent sucrés, salés, envies , ayant pour clientèle beaucoup de non-voyants et de femmes enceintes.

mamantoussatoussa.wordpress.com

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire