Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus grossesse » Le gouvernement confirme l’allongement du congĂ© maternitĂ© pour les travailleuses indĂ©pendantes d’ici 2019

Le gouvernement confirme l’allongement du congĂ© maternitĂ© pour les travailleuses indĂ©pendantes d’ici 2019

Le Premier Ministre Edouard Philippe a annoncĂ© ce matin un allongement du congĂ© maternitĂ© pour les travailleuses indĂ©pendantes et exploitantes agricoles. Une mesure importante, qui devrait ĂȘtre mise en place en 2019.

CongĂ© maternitĂ© allongĂ© : qu’est-ce-qui est prĂ©vu ?

Edouard Philippe Ă©tait invitĂ© au micro de Nicolas Demorand ce jeudi 20 septembre sur France Inter. L’occasion pour lui de revenir sur les divers Ă©vĂ©nements de la rentrĂ©e et d’annoncer une mesure phare pour les mamans. Le gouvernement s’apprĂȘte en effet Ă  allonger la durĂ©e minimale du congĂ© maternitĂ© pour les travailleuses indĂ©pendantes (professions libĂ©rales, commerçantes, agricultrices…) en le faisant passer Ă  8 semaines, soit deux semaines avant l’accouchement et 6 semaines ensuite, et de porter Ă  16 semaines la durĂ©e totale de leur congĂ© maternitĂ©. Cela permettra donc aux indĂ©pendantes de bĂ©nĂ©ficier de 38 jours de congĂ©s supplĂ©mentaires. Le Premier Ministre a ajoutĂ© que cela se fera « en prenant compte de la spĂ©cificitĂ© des activitĂ©s« . Pour une exploitante agricole par exemple, il faudra « trouver un remplacement » et donc « augmenter les droits et prendre en compte les spĂ©cificitĂ©s » de chacune des mamans en fonction de leur profession.

L’allongement du congĂ© maternitĂ©, une mesure trĂšs attendue

Cette annonce constitue un important bond en avant pour les mamans et leurs bĂ©bĂ©s. On compte aujourd’hui plus de 635 000 travailleuses indĂ©pendantes en France. Celles-ci ne bĂ©nĂ©ficient pas des mĂȘmes droits que les salariĂ©es du secteur privĂ©, puisqu’elles ont actuellement droit Ă  un congĂ© minimum de 2 semaines avant accouchement et 4 semaines aprĂšs. Les salariĂ©es ont elles droit Ă  6 semaines de congĂ© minimum avant et 10 aprĂšs l’accouchement. Des diffĂ©rences importantes, donc : en moyenne, les salariĂ©es sont indemnisĂ©es pendant 119 jours pour les deux premiĂšres grossesses, contre seulement 68 jours pour les indĂ©pendantes… Cette mesure, qui devra ĂȘtre prĂ©sentĂ©e mardi 25 septembre, permettrait donc de donner les mĂȘmes droits Ă  ces derniĂšres, afin qu’elles puissent se concentrer davantage sur leur bĂ©bĂ© et se reposer, ce qui est, on le sait, essentiel pour la santĂ© de la maman et de son enfant. La SecrĂ©taire d’Etat Ă  l’Ă©galitĂ© femmes-hommes s’est fĂ©licitĂ©e de cette annonce sur Twitter.

 

À lire absolument