Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus grossesse » La fertilitĂ© des foetus mise en danger par la prise de paracĂ©tamol et d’ibuprofĂšne pendant la grossesse ?

La fertilitĂ© des foetus mise en danger par la prise de paracĂ©tamol et d’ibuprofĂšne pendant la grossesse ?

Enceinte, la prise de mĂ©dicaments doit toujours se faire avec un avis mĂ©dical. En cas de douleurs, le paracĂ©tamol est souvent l’antalgique prescrit mais une nouvelle Ă©tude tend Ă  prouver que la prise de paracĂ©tamol ou d’ibuprofĂšne pendant la grossesse pourrait avoir des consĂ©quences sur le dĂ©veloppement de l’appareil gĂ©nital des fƓtus fĂ©minin.

Prise de médicaments pendant la grossesse : que faire ?

La premiĂšre chose Ă  faire quand on apprend que l’on est enceinte, c’est d’avertir son mĂ©decin traitant pour connaĂźtre les mĂ©dicaments qu’il faut Ă©viter et ceux que l’on peut consommer. Si on a un traitement long ou pour une maladie chronique, il ne faut surtout pas l’arrĂȘter seule, encore une fois on demande un avis mĂ©dical. Vous pouvez Ă©galement vous rendre sur le site https://lecrat.fr/ (Centre de RĂ©fĂ©rence sur les Agents TĂ©raogĂšnes) pour avoir plus de renseignements sur les diffĂ©rents risques liĂ©s aux mĂ©dicaments quand on est enceinte ou quand on allaite.

L’ibuprofĂšne et le paracĂ©tamol : deux antalgiques avec des effets secondaires Ă  Ă©viter ou limiter autant que possible

Des chercheurs de l’universitĂ© d’Edimbourg ont mis en Ă©vidence un lien entre la consommation de paracĂ©tamol pendant la grossesse et la diminution de prĂšs de 40% du nombre de cellules productrices d’ovules chez les fƓtus fĂ©minins. Les ovaires exposĂ©s Ă  l’ibuprofĂšne ont vu Ă©galement le nombre de leurs cellules germinales diminuer de moitiĂ©. (Ce qui signifie que les enfants Ă  naĂźtre pourraient subir une mĂ©nopause prĂ©coce). Chez les garçons, le mĂȘme problĂšme a Ă©tĂ© mis en Ă©vidence, le nombre de cellules Ă  l’origine de la formation des spermatozoĂŻdes avait diminuĂ© de prĂšs d’un quart. Cette altĂ©ration serait en plus transmissible Ă  la descendance. L’annĂ©e derniĂšre dĂ©jĂ , la revue Prescrire avait alertĂ© sur les risques de la prise d’ibuprofĂšne pendant la grossesse. Il semble que la prise de paracĂ©tamol soit elle aussi nĂ©faste et doit donc ĂȘtre Ă©vitĂ©e au maximum. L’étude nĂ©anmoins se doit d’ĂȘtre approfondie afin de prĂ©ciser l’impact de la prise d’antalgiques pendant la grossesse et connaitre ainsi les doses maximales Ă  respecter.

Enceinte, on fait quoi alors ?

Certains mĂ©dicaments sont utilisables sans danger pendant la grossesse. En cas de fortes douleurs ou de fiĂšvre, il faut impĂ©rativement consulter, votre mĂ©decin vous prescrira de quoi vous soigner sans danger. A noter que les chercheurs de l’étude prĂ©cise que la prise de paracĂ©tamol n’est pas interdite mais doit ĂȘtre occasionnelle en prenant la dose minimale. En cas de petites douleurs, on peut aussi essayer des mĂ©decines douces alternatives comme l’hypnose ou l’acupuncture.

À lire absolument

Laisser un commentaire