Une femme enceinte se voit refuser un accouchement dans l’eau. Découvrez pourquoi.

Maman de deux enfants, Dylan, 4 ans et Hollie, 2 ans, Rachel Reid désire un autre enfant avec un but précis : accoucher dans l’eau. Une méthode de plus en plus populaire auprès des femmes désirant vivre l’expérience « de sentir leur bébé venir à la vie ».

rachel reid perd du poids accouchement dans leau

Alors enceinte de son second enfant, Rachel nourrissait ce rêve mais rapidement, elle découvre qu’elle ne pourra pas pratiquer cet accouchement à cause de son obésité. « J’ai toujours désiré un accouchement dans l’eau, mais j’étais très consternée d’apprendre par l’infirmière que mon IMC était de 40, et donc que j’étais obèse. L’accouchement dans l’eau était alors impossible car on m’a expliqué qu’en cas de souci, on ne pourrait pas me porter », raconte la jeune femme de 25 ans.

Pour elle, c’est le coup de trop. Elle se prend en main et commence un régime. En un an, Rachel perd 44 kilos et 5 tailles de pantalon (elle passe d’une taille 50 à une taille 40). Fini le chocolat et les sucreries, la jeune femme choisit des légumes et les plats maison équilibrés. « J’étais vraiment bien, et satisfaite. Ma perte de poids m’a motivé et j’étais déterminée. Maintenant je m’alimente bien, je fais même du sport, je cours, et j’espère pouvoir faire un marathon l’année prochaine. J’ai tellement d’énergie. »


L’obésité et le surpoids accentuent les risques de complications lors des grossesses ainsi que des pathologies cardio-vasculaires graves. Pour les femmes souffrant d’obésité, le risque de naissance prématurité et donc de petit poids de naissance pour le bébé n’est pas mineur. Elles risquent aussi des complications, notamment le diabète gestationnel (intolérance aux glucides) et la pré-éclampsie. Une alimentation équilibrée est donc indispensable.

Rachel Reid a certainement pris la meilleure décision, pour sa santé et celle de son futur enfant. Elle est désormais prête à accoucher dans l’eau, si un jour, elle devait être de nouveau enceinte.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire