Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Elle accouche dans son jardin

Elle accouche dans son jardin

Tous les accouchements n’ont pas lieu dans une maternité . Certaines d’entre nous n’ont pas le temps d’y arriver
. Et accouchent parfois dans des endroits insolites ! Dans le sud des Landes, Ă  Angresse, Sandrine Gimenez, 35 ans, a mis au monde sa petite fille Lorena
 dans son jardin !

Comme nous le rapporte le journal Sud Ouest, l’enseignante dĂ©jĂ  maman d’un petit garçon d’un peu plus d’un an, Louka, a « commencĂ© Ă  ressentir des contractions dans la soirĂ©e » du jeudi 4 septembre, alors que le bĂ©bĂ© n’était prĂ©vu que pour le 17 septembre. Sandrine ne s’est pas inquiĂ©tĂ©e plus que cela car la douleur Ă©tait « supportable ». Elle a pris le temps de prĂ©venir sa belle-mĂšre pour garder leur fils aĂźnĂ©, de faire du mĂ©nage et de prĂ©parer ses affaires. Tout Ă©tait rĂ©glĂ© au millimĂštre !

Mais c’est dans la suite de la soirĂ©e, passĂ© minuit, que son Ă©poux a « fait chauffer la voiture » pour se rendre Ă  l’hĂŽpital de Bayonne. Et c’était sans compter sur le petit bout de chou, impatiente Ă  l’idĂ©e de naĂźtre ! Non seulement l’enfant est nĂ©e avant terme, mais n’a pas voulu attendre la maternité ! Sandrine a en effet perdu les eaux avant de pouvoir monter en voiture. Elle s’est allongĂ©e dans l’herbe
 elle sentait que le bĂ©bĂ© allait arriver !

 

AidĂ© par le SAMU au tĂ©lĂ©phone, son mari Nicolas Bordessoulles, un champion, a jouĂ© le rĂŽle de la sage-femme et de l’obstĂ©tricien et a aidĂ© sa femme Ă  accoucher. Cela s’est fait trĂšs rapidement, en quelques minutes, sous l’étonnement du mĂ©decin au bout du fil. Comme il l’a confiĂ© au journal, le papa Ă©tait trĂšs Ă©mu : « J’ai eu un privilĂšge incroyable, de voir naĂźtre ma fille, d’ĂȘtre le premier Ă  la prendre dans mes bras ». Sur les conseils du SAMU, il a ensuite posĂ© la petite sur la poitrine de la maman avec une couverture. Les secours sont ensuite arrivĂ©s et la petite famille est allĂ©e Ă  l’hĂŽpital oĂč elle a passĂ© deux jours. « J’ai coupĂ© le cordon, comme tous les papas », a racontĂ© Nicolas.


 

La maman et la petite Lorena se portent bien, et comme l’a indiquĂ© le personnel mĂ©dical au couple, le prĂ©nom de l’enfant signifie « ma fleur » en basque
 un joli signe pour une petite nĂ©e dans un jardin ! On leur tire notre chapeau pour s’ĂȘtre super bien dĂ©brouillĂ©s dans l’urgence et on leur souhaite beaucoup de bonheur !


À lire absolument