Dordogne : après avoir pédalé 10 kilomètres, une touriste allemande met finalement au monde son bébé dans un camping

Les employés du camping Soleil Plage de Vitrac, en Dordogne, se souviendront sûrement de ce jeudi 4 août 2016. Alors qu’un couple et ses cinq enfants, originaires d’Allemagne, sont venus passer des vacances en famille, la femme, enceinte de neuf mois, pensait pouvoir passer du bon temps au camping et rentrer en Allemagne pour accoucher. Mais apparemment, selon les informations du site Sud Ouest, le bébé n’était pas de cet avis et comptait bien profiter de vacances en famille lui aussi !

Dix kilomètres à vélo pour rejoindre l’hôpital

Dans la soirée, la touriste allemande ressent ses premières contractions. Mais au lieu de partir directement à l’hôpital en voiture, cette dernière a préféré y aller… en vélo ! Le plus proche ? Celui de Sarlat, à 10 kilomètres du camping. Mais lorsqu’elle y arrive, fausse alerte, bébé n’est pas prêt à sortir du ventre de sa maman. Ce n’est que vers 21h30 que les contractions sont de plus en plus rapprochées. Interviewée par le site sudouest.fr, Anne Le Gloas, propriétaire du camping, a déclaré : « Le technicien qui était dans leur mobil-home a vu qu’elle n’allait pas bien et a décidé de la faire monter dans sa golfette. On est venu nous chercher pour prendre la voiture et aller à l’hôpital mais c’était trop tard. » La touriste allemande a perdu les eaux devant la réception du camping.

Les employés sont venus aider la mère de famille à donner naissance à son bébé

Très vite, quelques employés du camping qui se trouvaient dans les parages viennent en aide à cette mère de famille sur le point de donner la vie. Parmi eux, deux pompiers volontaires : Mélanie et Lydia. Et même la fille de la propriétaire du camping, Pauline, était présente pour appeler les secours. Mais en vain, selon Anne Le Gloas, ces derniers se seraient trompés de camping… C’est donc sans secouristes, dans l’atelier technique, qu’ils ont fait venir au monde cette petite fille, prénommée Awa. Au site Sud Ouest, Anne Le Gloas n’a pas caché son émotion : « C’était un moment très émouvant. Jamais on n’aurait pensé vivre une telle expérience. » La maman est ensuite emmenée à l’hôpital de Sarlat avec sa fille et son mari, et en est ressortie le dimanche 7 août dernier. En ce qui concerne le camping, c’est sûr : la famille reviendra l’été prochain ! Bien que l’enfant soit né en France de parents étrangers, il n’obtiendra la nationalité française (droit du sol) à sa majorité, soit à 18 ans, que sous certaines conditions : posséder un certificat de naissance en France, résider en France et y avoir vécu durant au moins cinq ans depuis l’âge de 11 ans. Avant sa majorité, il peut acquérir la nationalité sur demande de ses parents (entre 13 et 16 ans), ou sur demande personnelle (entre 16 et 18 ans), avec des conditions de durée de résidence en France. Dans le cas contraire où ses parents ne souhaitent pas s’installer en France, il n’obtiendra pas la nationalité française. Toutefois, sur son certificat de naissance, la petite Awa verra écrit « Vitrac », où est situé le camping.

Voir Aussi

Que se passe-t-il si j’accouche à l’étranger ?

Quand on arrive aux neuf mois de grossesse, il est préférable de ne pas partir à l’étranger, pour cause d’accouchement inopiné. Mais il arrive que bébé pointe son nez plus tôt que prévu… Dans ce cas-là, il est important de faire enregistrer la naissance de bébé dans l’état civil français en le déclarant soit à l’ambassade, soit au consulat de votre pays de résidence dans les quinze jours qui suivent l’accouchement. Le délai est reporté à 30 jours si vous avez accouché en dehors de l’Europe, et en Europe dans les pays suivants : Albanie, Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Bosnie-Herzégovine, Croatie, Espagne, Estonie, Finlande, Géorgie, Grèce, Kazakhstan, Kirghizstan, Kosovo, Lettonie, Lituanie, Macédoine, Moldavie, Monténégro, Norvège, Ouzbékistan, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Russie, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suède, Tadjikistan, Turkménistan, Turquie, Ukraine.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire