Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Comprenez-vous la suppression Facebook de cette photo de cĂ©sarienne ?

Comprenez-vous la suppression Facebook de cette photo de césarienne ?

Le 11 aoĂ»t dernier, Helen Aller, photographe de 29 ans, choisit de publier la photographie d’un bĂ©bĂ© de trois jours lovĂ© entre les cuisses de sa maman, sous la cicatrice de la cĂ©sarienne qui lui a permis de naĂźtre. Mais l’histoire ne s’arrĂȘte pas lĂ , comme le raconte le site internet du journal Le Monde. Lorsque la jeune photographe dĂ©cide de partager ce clichĂ© sur les rĂ©seaux sociaux, elle ne devait pas s’attendre Ă  une telle rĂ©action en chaĂźne. Le clichĂ© en noir et blanc a Ă©té vu plus de 11,5 millions de fois et partagĂ© pas moins de 65 000 ! Mais il a aussi Ă©tĂ© signalĂ© de nombreuses fois par les utilisateurs pour « pornographie », « mauvais goĂ»t » ou « atteinte Ă  la pudeur », gĂ©nĂ©rant une suppression sans explication du rĂ©seau social le 21 aoĂ»t.

Un texte accompagne pourtant la photo

Helen Aller avait pourtant lĂ©gendĂ© sa photo pour raconter un peu l’histoire de ce clichĂ©. Elle a en rĂ©alitĂ© suivi la grossesse de cette femme qui n’avait peur que d’une chose, la cĂ©sarienne. Seulement voilĂ , quand la naissance arrive, l’accouchement est compliquĂ© et elle a dĂ» subir une cĂ©sarienne en urgence. C’est pourquoi la jeune maman lui a demandé « de faire une photo montrant que son pire cauchemar a permis de lui sauver la vie, et celle de sa fille ».

Une volonté de décomplexer

La jeune femme de 29 ans a cependant republiĂ© la photo Ă  peine quelques heures aprĂšs sa suppression sans qu’elle ne soit Ă  nouveau Ă©vincĂ© de Facebook. Si certains lui reprochent de « banaliser quelque chose qui n’est pas naturel », Helen Aller prĂ©fĂšre voir cette photo comme un moyen de « dĂ©culpabiliser les mamans qui pensent ne pas avoir donnĂ© la vie correctement ».

PrÚs de 20% de césarienne

Selon la Haute AutoritĂ© de la SantĂ©, prĂšs de 20% des femmes accoucheraient par cĂ©sarienne en France. Un chiffre Ă©levĂ© (bien qu’en baisse depuis quelques annĂ©es) si l’on tient compte des derniĂšres recommandations de l’OMS (Organisation Mondiale de la SantĂ©) : en effet, cette institution estime qu’il n’est pas nĂ©cessaire de dĂ©passer les 15% de naissances par cĂ©sarienne.


Photo cesarienne


À lire absolument