Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Attention aux anti-inflammatoires pendant la grossesse

Attention aux anti-inflammatoires pendant la grossesse

Aspirine et anti-inflammatoires non-stĂ©roĂŻdiens (AINS) comme l’ibuprofĂšne ou le kĂ©toprofĂšne prĂ©sentent un risque pour le fƓtus. L’information n’est pas nouvelle, mais le Centre de RĂ©fĂ©rence sur les Agents TĂ©ratogĂšnes (CRAT) vient de renouveler ses appels Ă  la prudence.

Au Centre de RĂ©fĂ©rence sur les Agents TĂ©ratogĂšnes (CRAT), le discours n’a pas changĂ© depuis des annĂ©es : « Tous les AINS peuvent provoquer une toxicitĂ© foetale et/ou nĂ©onatale cardiaque et/ou rĂ©nale, parfois irrĂ©versible, voire fatale, en particulier Ă  partir du 6Ăšme mois de grossesse ». Alors comment se soigner quand on souffre de douleurs dorsales, de maux de tĂȘte ou autres dĂ©sagrĂ©ments ?

Les recommandations du CRAT

  • Ă©viter au maximum la prise d’AINS jusqu’au 6Ăšme de grossesse
  • toujours demander conseil Ă  la sage-femme ou au mĂ©decin avant de prendre de l’aspirine au cours des 5 premiers mois de grossesse
  • au-delĂ  du 6Ăšme mois (24 semaines d’amĂ©norrhĂ©e), l’utilisation d’AINS est formellement contre-indiquĂ©e

Par quoi les remplacer ?

Essentiellement par du paracĂ©tamol, en traitement de premiĂšre intention, selon les conseils du Pr Jacques Lansac, Professeur des UniversitĂ©s et gynĂ©cologue-obstĂ©tricien au CHU de Tours. Et gare Ă  l’automĂ©dication ! Et cela d’autant plus pendant la grossesse, car certaines douleurs bĂ©nignes habituellement comme un simple mal de crĂąne, peuvent dissimuler une pathologie gravidique grave, comme une hypertension artĂ©rielle ou encore une fiĂšvre qui peut ĂȘtre le signe d’une infection dangereuse pour bĂ©bĂ©.
Quoi qu’il en soit, il est fortement recommandĂ© de toujours demander l’avis d’une sage-femme ou d’un mĂ©decin afin de prendre un mĂ©dicament, quel qu’il soit, pendant toute la durĂ©e de la grossesse.

medicament anti inflammatoire

À lire absolument