Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Allergies et intolĂ©rances alimentaires : le BisphĂ©nol A en cause ?

Allergies et intolérances alimentaires : le Bisphénol A en cause ?

Une Ă©tude de l’Inra (Institut national de la recherche agronomique) rĂ©alisĂ©e dans le cadre du projet PĂ©rinatox et publiĂ©e dans la revue Faseb s’est intĂ©ressĂ©e aux effets du BisphĂ©nol A quant aux risques d’allergies et d’intolĂ©rances alimentaires. L’étude a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©e sur des rats mais pourrait valoir pour les humains.

Le BPA c’est quoi ?

Le BisphĂ©nol A est un produit utilisĂ© dans l’industrie plastique. On en retrouve dans les biberons mais aussi dans les emballages alimentaires, les eaux en bouteilles plastiques, les canettes
 Ce produit fait l’objet de dĂ©bats. Il serait un « perturbateur endocrinien », c’est-Ă -dire qu’il pourrait affaiblir l’appareil reproducteur en agissant sur les hormones. Il aurait aussi des effets nĂ©gatifs sur le cerveau, notamment pour les foetus, les bĂ©bĂ©s et les enfants.

Expérience

Pour cette Ă©tude, deux groupes de rates qui attendaient des petits ont Ă©tĂ© analysĂ©s. L’un des deux groupes a reçu de façon journaliĂšre une dose de BisphĂ©nol A, et l’autre groupe n’a rien reçu. Les ratons nĂ©s des mĂšres du groupe 1 ont dĂ©veloppĂ© plus tard une allergie ou intolĂ©rance Ă  une protĂ©ine de blancs d’Ɠufs, tandis que les autres ratons n’ont rien dĂ©veloppĂ©.

Les chercheurs français ont ainsi dĂ©celĂ© un rapport entre l’exposition au BisphĂ©nol A pendant la grossesse et les risques d’ĂȘtre sujet Ă  une allergie ou une intolĂ©rance alimentaire une fois adulte. L’AutoritĂ© europĂ©enne de sĂ©curitĂ© des aliments (EFSA) estime qu’une dose quotidienne de BisphĂ©nol A ne doit pas dĂ©passer 5 microgrammes par kilo de poids corporel pour qu’elle soit « sans risque pour l’homme« . Cependant, l’étude remet en cause la dose tolĂ©rable fixĂ©e : « On s’est aperçu que le BisphĂ©nol A avait des effets plus puissants sur le systĂšme immunitaire de l’animal Ă  cette dose qu’à la dose de 50 microgrammes par kilo de poids corporel » a expliquĂ© Eric Houdeau, directeur de recherche Ă  l’Inra. Avec ces informations, difficile de s’y retrouver !


Le BPA ne semble en tout cas pas bon pour la santĂ©. Heureusement, sa prĂ©sence dans les biberons a Ă©tĂ© interdite en Union europĂ©enne depuis 2011. Depuis 2013, le BisphĂ©nol A est Ă©galement interdit en France dans les contenants alimentaires destinĂ©s aux enfants de moins de 3 ans, et s’étendra Ă  tous les contenants alimentaires en 2015 car rappelons en effet que le BisphĂ©nol A est encore prĂ©sent dans l’alimentation des jeunes enfants aprĂšs l’ñge des petits pots.


À lire absolument