Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » CrĂ©ation de la « journĂ©e de l’adoption »

CrĂ©ation de la « journĂ©e de l’adoption »

Il existe beaucoup de « journĂ©e de », mais celle de l’adoption n’existait pas. Cet oubli est dĂ©sormais rĂ©parĂ©. Le 19 mars est dorĂ©navant la « journĂ©e de l’adoption ». L’occasion de cĂ©lĂ©brer ce lien particulier.

 

C’est l’association LiLiT (Liens, LibertĂ©, Transmission) qui est Ă  l’origine de cette journĂ©e. Celle-ci sera un rendez-vous annuel qui permettra de dĂ©battre sur l’adoption, la filiation et la parentalitĂ©. Lors de ce 19 mars dernier, le thĂšme abordĂ© fut la question des origines. Quelle origine prend le dessus ? Celle des parents adoptifs ou celle du pays de naissance de l’enfant adopté ?
Coco Tassel – auteur et illustratrice – vient de publier « J’adopte ! » (Ă©d. Alternatives) et a organisĂ© l’Ă©vĂ©nement avec YaĂ«l Halberthal, avocate et elle-mĂȘme mĂšre adoptive d’une fille.Elle explique :« L’idĂ©e de cette premiĂšre journĂ©e, c’est aussi d’essayer de modifier le regard stigmatisant que la sociĂ©tĂ© a sur les adoptants et les adoptĂ©s. On aimerait sortir un peu de ce qu’on entend tout le temps sur l’adoption : c’est compliquĂ©, c’est long, c’est risquĂ©, c’est un dĂ©racinement
 ».
Ce 19 mars a donc Ă©tĂ© l’occasion d’un colloque, « La libertĂ© de nos origines ». Plusieurs intervenants Ă©taient prĂ©sents (anthropologues, philosophes, scientifiques, sociologues, historiens, psychanalystes, etc.).Ce colloque avait ainsi pour but d’ouvrir un dĂ©bat pluridisciplinaire, et de sensibiliser l’opinion.
La journĂ©e s’est terminĂ©e par une soirĂ©e artistique, « L’origine ? », avec cinĂ©astes et comĂ©diens. En film d’ouverture, « Mais je ne vous demande pas de l’adopter ! », film de Coco Tassel, qui abordait le questionnement de l’origine, de la filiation, de ce que signifie le fait d’ĂȘtre mĂšre. Et la soirĂ©e s’est poursuivie avec plusieurs artistes, comĂ©diens et cinĂ©astes, entre autres.

 

À lire absolument

Laisser un commentaire