Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Les PrĂ©noms Tendance » Existe-t-il des prĂ©noms interdits en France ?

Existe-t-il des prénoms interdits en France ?

Si en France il n’existe aucune liste de prĂ©noms interdits, la loi est trĂšs claire : lorsque les prĂ©noms choisis sont contraires Ă  l’intĂ©rĂȘt de l’enfant, l’officier de l’Etat Civil en avise le Procureur de la RĂ©publique. Neuf mois a dressĂ© une petite liste des prĂ©noms qu’il faut mieux Ă©viter si vous ne voulez pas avoir d’ennui.

Rassurez-vous, vous pouvez consulter vos prénoms préférés et autorisés dans notre dossier.

 

Deamon

Pour Ă©viter une convocation devant le juge comme les parents du petit Deamon l’an dernier, mieux vaut bannir ce prĂ©nom dĂ©moniaque de votre liste. Appeler votre enfant Damien, Dylan, Dany serait une dĂ©cision bien plus sage.


 

MĂ©gane

Aujourd’hui, nombreux parents hĂ©sitent Ă  baptiser leur fille « MĂ©gane ». On se souvient d’ailleurs de la petit MĂ©gane Renaud. En 2000, les parents de la fillette avaient dĂ» plaider le droit de prĂ©nommer leur enfant ainsi devant la justice. MĂȘme si cette derniĂšre avait finalement estimĂ© que seul « MĂ©gane » ne pouvait ĂȘtre contraire Ă  l’intĂ©rĂȘt de l’enfant, les parents ont tout de mĂȘme changĂ© le prĂ©nom litigieux.

 

Titeuf

Vous vous demandez sĂ»rement ce qui a bien pu traverser l’esprit des parents qui ont appelĂ© leur enfant Titeuf ? Peut-ĂȘtre ont-ils souhaitĂ© transmettre Ă  leur fils leur passion pour ce cĂ©lĂšbre personnage de Bande dessinĂ©e. Parce qu’il ne partageait pas du tout le mĂȘme avis, le procureur leur a gentiment demandĂ© de rebaptiser le petit.


 

Anal

Parce que ce prĂ©nom ne pouvait tout simplement pas passer, la justice française a tranchĂ©. Anal n’est certainement pas un prĂ©nom qui rentrera un jour dans les Annales.

 

Joyeux

Tellement heureux de devenir parents, certains couples ont pensĂ© nommer leur enfant « Joyeux ». S’il est normal de se rĂ©jouir de l’arrivĂ©e d’un petit bout dans la famille, ce n’est pas une raison pour lui offrir un adjectif qualificatif en guise de prĂ©nom. Joyeux est d’ailleurs systĂ©matiquement refusĂ© par les juges. Ces derniers considĂšrent que ce prĂ©nom est nuisible Ă  l’enfant.

 

Babord et Tribord

Pour ĂȘtre certain que leurs enfants aient le pied marin, un couple de Bretons a souhaitĂ© appeler ses jumeaux « Babord et Tribord ». L’officier d’Etat Civil a fait comprendre aux parents que ces choix Ă©taient impossibles Ă  valider. Il a donc fallu opter pour des prĂ©noms plus classiques.

 

Patriste

Ne soit pas « Patriste ». VoilĂ  la moquerie Ă  laquelle un enfant aurait sĂ»rement le droit si ses parents le baptisaient ainsi. Heureusement que ce prĂ©nom n’est pas tolĂ©rĂ© par la justice française.

 

MJ

En 2012, la justice française a refusĂ© que des parents baptisent leur petit garçon « MJ », en hommage Ă  Michael Jackson. Déçu par cette dĂ©cision, le couple originaire de la Somme a dĂ» trouver une solution de secours. RĂ©sultat leur enfant s’appelle dĂ©sormais « Jean », son deuxiĂšme prĂ©nom.

 

 


À lire absolument