La musique adoucit le lien entre le bébé, la maman et le personnel médical

Quand l’accouchement est difficile, on ne peut pas voir son petit bout de quelques jours, parfois plus. Difficile alors de communiquer avec lui dans la couveuse. Pour reprendre contact tout en douceur, rien de tel que la musique. Ne dit-on pas qu’elle adoucit les moeurs ?

Communiquer avec bébé en musique

Réanimation et soins intensifs sont des services qui font peur aux parents, choqués eux aussi par la rupture brutale qui les a séparé de leur enfant. Ils n’y trouvent pas l’intimité propice pour babiller avec leur bébé, pour le caresser de leur voix. Pris en main par les professionnels, leur enfant ne leur appartient plus. Face à leurs gestes et à leur appareillage technique, la mère se sent incompétente et le lien fragile qui l’unit à son enfant s’en trouve plus menacé. D’autant qu’elle se sent coupable de ne pas avoir mis au monde l’enfant qu’on attendait : un bébé en parfaite santé. “Mais si elle voit le médecin, l’infirmière chanter à son bébé, elle porte alors sur lui un autre regard, explique Philippe Bouteloup, musicien et Directeur de Musique et Santé. Elle le voit traité comme une personne, un être capable de ressentir des émotions. Elle se sent elle aussi autorisée à chanter et à se comporter comme elle le ferait à la maison.” Elle peut lui chanter sa propre histoire, sa propre enfance avec ses peurs et ses souffrances…
L’hôpital n’est plus cet univers froid où l’on soigne mais aussi un lieu où l’enfant peut s’éveiller à la vie… avant qu’il ne découvre sa liberté.

Voir Aussi

Plus d’informations
* Musique et Santé, 9, passage Saint-Bernard, 75011 Paris. Tél. : 01 55 28 81 00
www.musique-sante.com
* Association Phonambule, 11bis, avenue Franklin-Roosevelt, 83560 Rians. Tél. : 04 94 80 37 48

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire